Des observateurs électoraux en séminaire d’évaluation

0
42

Des réseaux d’Ongs impliqués  dans l’observation électorale sont en séminaire d’évaluation au Centre d’Etudes pour l’Action Sociale. Du 31 janvier 2012 au 1 er février 2012,  le Renosec, le Cafco, le ROC et le Conseil National de la Jeunesse qui travaillent en synergie depuis  2011 vont évaluer les activités menées sur terrain.
Les échanges seront axés sur les thèmes suivants : Le travail de l’observation en synergie, le recrutement des observateurs,  le déploiement des observateurs, la sécurité des observateurs, le financement des réseaux d’observation des élections… Me Mwila, Idriss Katenga et Emmanuel Kazadi ont été retenus pour la modération.
Hector Lubamba, coordonnateur à  l’Institut Electoral pour une Démocratie Durable « EISA », a pris la parole au nom de la structure pour dire que le travail en synergie est une expérience intéressante. A l’en croire, l’évaluation repose sur trois questions principales.
Qu’est-ce qui a été fait ? Comment est-ce que le travail a été réalisé ?Que doit-on améliorer ?
Il est revenu  sur ce qu’Eisa, parrain de cette synergie, attend des missions nationale d’observation électorale. Il a dit que le travail abattu par le Renosec et consorts est appréciable. Et de souligner qu’ils ont produit des rapports fiables sur les élections de novembre 2011.

Azile Tanzi, président du Conseil d’Administration du Renosec et de surcroît établi à Goma, a fait le déplacement pour la capitale.
Il a expliqué aux médias qu’ils ont bénéficié du concours de leur partenaire pour observer le processus électoral en cours. A l’en croire, ils ont connu des difficultés d’ordre financier pour former des dizaines des milliers d’observateurs électoraux en un temps record. Le déploiement a été aussi un véritable casse tête, a-t-il indiqué. Ceci en raison de l’étendue de notre pays. Les « nationaux » ont consenti d’énormes sacrifices pour s’acquitter de leur tâche.  Les observateurs étrangers, certes mieux lotis, n’ont pas été en mesure de parcourir tout le pays.
«Plusieurs contraintes sont à la base de la non publication du rapport final. Mais  dans les jours à venir, nous allons publier le rapport final de l’observation électorale sur les élections de novembre 2011.», a-t-il souligné.
Pour la journée d’hier, les travaux se sont déroulés en carrefour.  Au terme des discussions en atelier, les participants vont élaborer des recommandations.
On a noté la présence dans la salle du secrétaire exécutif national Me Mwila et de Léonnie Kandolo du Cafco…

Jean- Pierre Nkutu

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*