Des Notables de l’Equateur interpellent le gouverneur intérimaire

0
101

Alors que l’Equateur a déjà éclaté, sur papier, en cinq nouvelles provinces il y a plus de deux mois (Equateur, Tshuapa, Mongala, Nord-Ubangi et Sud-Ubangi), le gouverneur intérimaire, Impeto, continue d’expédier les affaires courantes. Et cette fin de règne semble se passer plutôt mal. Dans une correspondance datée du 07 septembre 20I5, et parvenue au Phare le dernier week-end, des notables de l’ex-Equateur dénoncent le pillage systématiques des biens et immeubles publics.

L’on cite, dans le mémorandum adressé à l’actuel numéro un de l’ex-Equateur, des immeubles, des terrains et espaces verts, des embarcations à moteur, des véhicules, des groupes électrogènes, etc. Les notables de cette province font également état de la disparition de sept canots rapides, don fait par le gouvernement japonais aux autochtones de cette partie de la République. Le Coordonnateur provincial de l’Environnement, qui devait se charger de la gestion de ces canots rapides, ne les a jamais vus au port public de l’ex-Onatra, où ils devaient être consignés. On laisse entendre, aux dernières nouvelles, que deux de ces embarcations à moteur ont été aperçues du côté de l’hôtel « Riverain », non loin du beach de Mbandaka. A cet effet, une plainte en bonne et due forme a été déposée à charge de l’autorité provinciale par les notables, au Parquet de Mbandaka. La suite du dossier judiciaire est impatiemment attendue.

On signale également la cannibalisation de cinq gros véhicules, don du Président de la République aux cinq anciens districts de l’Equateur (Equateur, Tshuapa, Mongala, Sud-Ubangi et Nord-Ubangi), destinés au forage des puits d’eau potable, dans le cadre de la Révolution de la Modernité. Selon un modus operandi propre aux criminels économiques, un réseau d’initiés s’est organisé pour dépecer les engins, en vue de les rendre inutilisables et de les racheter, à vil prix, dans des opérations mafieuses de ventes aux enchères. Une fois leur coup réussi, chacun récupère le véhicule correspondant aux pièces soutirées pour le remettre à l’état neuf. Et le tour est joué. Ici aussi, il est demandé à la justice de traquer les ennemis de la Révolution de la Modernité à l’Equateur.

Les biens de l’Etat étant pillés comme s’ils étaient sans maître, les filles et fils de cette province en appellent à l’élection urgente de futurs gouverneurs et députés provinciaux de nouvelles provinces, de manière à ce que les électeurs aient des mandataires à qui demander des comptes en cas de mégestion et de leur retirer leur confiance une fois celle-ci établis. On pense que le phénomène de nomination de cadres de la petite territoriale favorise l’impunité.

Ci-dessous, l’intégralité du mémorandum des notables de l’ex-province de l’Equateur :

1ère lettre ouverte à Son Excellence Monsieur le Gouverneur ad

intérim de la province de l’Equateur

Objet : Le dossier de désaffectation des biens relevant du patrimoine de l’Etat

Depuis des années, il a été constaté, et ce, malgré les observations faites par les diverses institutions d’accompagnement du processus de démocratisation, que les Autorités, à la tête de la Province de l’Equateur, se sont évertuées à la prise des décisions inconfortables dépouillant cette entité de tous ses biens meubles et immeubles, impitoyablement, au moment où, sous d’autres cieux, les fils de ces milieux protègent le peu de legs trouvé sur le terrain et en leur temps.

Et tous, nous le savons, le déclassement des biens meubles, par exemple, ne peut se faire que lorsqu’un autre bien vient remplacer le premier, de peur de créer un vide.

En effet, on a assisté à des pratiques honteuses de spoliation des biens de la Province dont on citerait, à titre d’exemple, ceux qui suivent:

  1. Des immeubles

– Le bâtiment sis avenue de la Maternité, Centre-Ville, où devrait  fonctionner la Division Provinciale des Affaires Humanitaires, vendu à un proche des autorités provinciales, et dont la parcelle morcelée est revendue à deux autres personnes.

-. L’immeuble sis avenue Du Congo, ancien Tribunal de Ville, en bon état, vendu à un Commerçant et loué par des expatries.

  1. DES TERRAINS ET DES ESPACES VERTS

A travers la ville, toutes les parcelles de l’Etat sont morcelées au vu et au su de tous. Les cas sont légion. A titre d’exemple, les terrains de l’Education avoisinant les 6 immeubles et de la Santé de long de l’avenue Mundji et aux abords du château d’eau, en face de l’ITI, ainsi que les environs de la Morgue et de l’ISDR, sans oublier les beaches le long du fleuve, à partir de la Résidence Officielle du Gouverneur de Province, le tout transformé en Ports Privés.

  1. DES EMBARCATIONS,

Peut-on faire un Inventaire des canots mis à la disposition de la Province par le Président de la République?

  1. DES VEHICULES AUTOMOTEURS

– Des véhicules de direction, comme la Mercédès noire, expédiée à Kinshasa;

-La Toyota qui était chez Monsieur Adoula, immatriculée au Katanga;

 – Les véhicules des équipes gouvernementales  dont les derniers, expédiés à Kinshasa, d’autres par la route Mbandaka -Inongo -Bandundu -Kikwit -Kinshasa;

-Le minibus de l’Hôtel des Gouverneurs;

– Les motos et moteurs hors -bords de la campagne agricole;

– Les deux camions anti-incendies et deux autres camions destinés au vidange des W.C.

  1. DES GENERATEURS D’ENERGIE ELECTRIQUE

– Le conflit créé à l’hôpital général de Référence de Wangata;

– Le Générateur des« Six maisons» ;

– Et les autres,

– Etc ….

Considérant les faits susmentionnés, et cités à titre ilIustratif, l’Equipe de la Notabilité Rénovée voudrait demander, à votre Excellence, de prendre des mesures urgentes pour annuler tous les arrêtés de désaffectation des biens relevant du Patrimoine de l’Etat, même ceux qui font objet par vos prédécesseurs. Nous saisirons cette occasion pour informer notre communauté, même par voie de Presse, que tous ceux qui se sont rendus coupables de ces méfaits, ainsi que leurs complices, n’auront qu’à s’en prendre à eux-mêmes.

Convaincus que votre Autorité prêtera. une attention particulière à cette requête, nous vous prions de trouver ici, Excellence, l’expression de nos sentiments patriotiques.

Pour les  Notabilité,

  1. José Mbula Ngeli
  2. Valentin Bombile
  3. Philippe Bosembe
  4. Claude Nkanga
  5. Marie Bosila
  6. Roger Bakombo
  7. Frderic Bodio
  8. Jean-Louis Efoloko
  9. Mamie Nkulo
  10. Mboyo Longondo
  11. Honoré Engendjo
  12. Bakobolo Bombole
  13. Bituka Tumba

                        Mbandaka, le 07 septembre 2015

 

Siège provisoire

Bureau : Parc des Jeunes Joseph Kabila

Avenue Bonsomi

Mbandaka

Tél.08581903720818285468

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •