Des films sur le footballeur Ndaye et l’ universitaire Panda…

0
60

Le congolais Panda Farnana, né au 19 ème siècle est compté comme l’un de premiers universitaires congolais..  Amené en Belgique à la fin du 19 ème siècle, ce compatriote eut la chance d’être adopté par une célibataire belge femme Louise Derecheid.  Panda fit des études universitaires en Belgique, dans le domaine de l’horticulture.   Le ministre honoraire de l’Information Didier Mumengi va en parler avec force détails au début de ce mois d’avril.
    Françoise Levie vient de réaliser un documentaire de 60 minutes sur Panda Farnana. Rendez-vous est pris le mardi 5 avril 2011  où « Panda  Farnana, un Congolais qui dérange »  sera projeté à l’intention des habitués du CWB.

 Un autre congolais, « exilé » à Cape Town où il gagne sa vie comme gardien des véhicules, a été porté à l’écran. Il s’agit de l’ancien footballeur Ndaye Mulamba.  Makela Pululu a mis cinq ans pour réaliser « Forgotten  Gold «  ou l’Or oublié.

  Le public présent à la conférence de presse du mercredi 30 mars 2011   sur le programme d’activités  du  CWB  pour le mois d’avril a vu quelques extraits de ce documentaire. On apprend par exemple que le meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des Nations de football en 1974 en Egypte  est né le 11 avril 1950 à Kananga.  C’est grâce à ses 9 buts que le Congo Kinshasa avait obtenu le sacre de 1974. La projection de ce film est programmée pour le vendredi 8 avril 2011.
« Destins croisés », « Ntaba », « Allo Sita », « Ghetto millionnaire » sont les autres films ficelés par de jeunes réalisateurs soucieux de se faire un nom dans le cinéma. Patrick  Kaba, Michée Sunzu….
Gilles Remiche s’est rendu à Ndjili pour réaliser « Ghetto millionnaire » Ce  film  relate les extravagances des certains kinois qui investissent leurs maigres revenus dans la sape. Sunzu, lui, s’est intéressé aux jeunes filles qui  sortent avec plusieurs hommes ( député par exemple, un étudiant pour les cours, examens… à l’université et le véritable tourtereau)  L’orpheline  Sita se servait du téléphone pour entretenir des liaisons amoureuses avec ses trois amants mais a fini par se faire prendre.

Dans le domaine du livre, «  Joseph Kasa-Vubu, un modèle d’homme d’Etat face aux enjeux actuels » est un ouvrage qui reprend les communications et témoignages présentés au colloque tenu à Mbanza- Ngungu du 20 au 22 mars 2011  Ils contribuent à jeter un éclairage nouveau sur la personnalité politique du premier président du Congo Kinshasa. L’ouvrage sera largement commenté le mardi 5 avril 2011.

De l’humour , il y en aura aussi au CWB. Le comédien  Kadiombo nous a gratifié des extraits de « Va et  Viens » le mercredi 30 mars 2011.
En ce qui concerne le théâtre, les amoureux de cet art vont se régaler de « Salima » , le « Complexe de Thenardiers »
Ces pièces ont été écrites par Laurent Gaudé et  José Pliya. La mise en scène a été assurée par  Jeanine Tshibola, et Annie Biasi- Biasi.  Il est à noter que « Salima » a été conçu par le Théâtre des Elfes qui est une branche du Tarmac des Auteurs. Celle-ci s’occupe uniquement  de l’encadrement artistique des comédiennes en herbe.

En musique, l’assistance a été conviée de se faire une idée du talent de la vedette en herbe Giresse et ses compagnons de Maisha et d’un certain Sidi qui s’ingénie à interpréter les œuvres de son mentor Tshamala. Le « maestro » s’appuie sur les techniques du jazz en faisant le métissage avec le mutuashie.
« Sidi chante Tshamala » sera à l’affiche le mercredi 20 avril 2011.        

Jean- Pierre Nkutu

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*