Des écoliers encouragés au théâtre classique

0
160

assemblee-generale-des-ecoliers_cv_03 Les élèves de l’IPTU/Bonsomi de Ndjili quartier 7 ont eu le plaisir d’assister à une pièce de théâtre classique dénommée «Tour de contrôle», le vendredi 28 mars 2014 dans la salle de la Compagnie du théâtre des Intrigants, située sur l’avenue Africain, au quartier 12, dans la commune de Ndjili. Pendant environ quarante-cinq minutes, quatre comédiens de la troupe « Mapendo  culture » de la cité de Barumbu, ont su capter l’attention de leur public composé de plus de 120 écoliers, en faisant vivre l’histoire au travers de quatre personnages qu’ils ont incarnés à savoir : Mograndi (propriétaire de la cabine téléphonique «tour de contrôle), Lolita (une jeune fille du quartier), Maria la Michelette (mère de Lolita), et Pindo (le père biologique de Lolita).

            En effet, durant ces trois quarts d’heures, les spectateurs présents dans la salle ont savouré la mise en scène de l’histoire de la cabine téléphonique « tour de contrôle », détruite par le mari de Maria la Michelette après qu’il ait découvert que sa femme l’avait trompé pendant 18 ans en lui faisant croire que Lolita  était sa fille aînée biologique. Or, la cabine téléphonique du quartier servait  de lieu de rencontre entre sa femme Maria et son ancien amant, Pindo. Ce dernier, père biologique de Lolita, a regagné le pays pour récupérer son unique fille, après plusieurs années passées en Europe, où il avait subi une opération de hernie qui s’était mal passée et l’avait rendu stérile. Après avoir mené ses recherches une fois retourné au pays, Pindo va réussir à retrouver Maria, la mère de Lolita, avec l’aide de Mograndi, propriétaire de la cabine téléphonique «tour de contrôle» située dans le quartier de Maria.  Faisant de cet endroit leur lieu de rencontres pour trouver un compromis concernant leur fille Lolita, dont Maria était tombée enceinte il y a 18 ans, peu avant son mariage forcé avec son mari, Lolita va surprendre sa mère, dans la même cabine « tour de contrôle », suppliant Pindo de ne pas lui  enlever sa fille, de peur de ruiner son mariage. Ainsi la nouvelle s’était répandue dans tout le quartier. Maria fut répudiée et le chaos s’installa dans son foyer.

            A la fin du spectacle, les élèves de l’IPTU/Bonsomi ont démontré combien la pièce les avait intéressés en répondant aux différentes questions de l’animateur de la salle, Amédée Makaka. Ces écoliers ont également enrichi leurs connaissances sur la signification de certains jargons du monde théâtral, entre autre la loge, la scène, le costume, la limite de la scène, etc.

  Myriam IRAGI            

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*