Des agents de la FPMA marchent contre l’EPSP à Kinshasa

0
230

Cadres et agents du ministère de la Formation Professionnelle, Métiers et Artisanat (FPMA) ont pris d’assaut, le lundi 18 février 2019, l’Hôtel de ville de Kinshasa, pour déposer leur mémo au cabinet du gouverneur André Kimbuta.  L’Intersyndicale, conduite par son président, Zawadi, a été reçue par le Directeur de cabinet, Sheke  Zola. Après un bref échange, rendez-vous a été pris pour ce mercredi 20 février, en vue d’approfondir le dossier.

            On signale que les signataires du mémo susdit accusent la ministre provinciale en charge de l’Education et porte-parole du gouvernement provincial, Thérèse Olengha Kalonda, de semer la confusion entre  l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP) et leur secteur, la Formation Professionnelle, Métiers et Artisanat (FPMA). 

            Parallèlement aux préliminaires de l’Examen d’Etat, édition 2018-2019, organisés le dimanche 17 février 2019, la FPMA projette de faire de même le dimanche 24 février.  L’événement devrait consacrer la première expérience du ministère de la Formation Professionnelle, Métiers et Artisanat dans la ville de Kinshasa.

            Selon les revendications consignées dans le mémo remis à l’émissaire de Kimbuta, les signataires exigent le retrait de la circulaire de Thérèse Olengha relative à la clé de répartition des frais de scolarité et la prise en charge, pour le compte du ministère de la FPMA, dans le recouvrement desdits frais, ainsi que dans l’organisation des activités certificatives, dont l’Examen d’Etat. Ensuite, ils demandent le strict respect des textes légaux de la RDC, entre autres la Constitution en ses articles 42, 43 et 45, la Loi-cadre de l’Education et la lettre du Premier Ministre, résolvant définitivement le conflit de compétence entre les deux ministères (EPSP et FPMA). Il y a aussi la « libération », en faveur de la FPMA, de toutes les écoles techniques contrôlées jusque-là par les services de l’EPSP et, ce conformément à la lettre du gouverneur Kimbuta du 18 janvier 2018.

Les cadres et agents du ministère de la Formation Professionnelle, Métiers et Artisanat soutiennent que depuis la création dudit ministère en 2014, ils ne reçoivent ni salaires, ni primes à la suite des interférences politiciennes

            Il y a lieu de retenir que du 26 au 28 août 2018 s’est tenue à Kinshasa la réunion de tous les ministres provinciaux de l’Education. A cette occasion, le Premier Ministre les avait instruit d’écrire à leurs gouverneurs respectifs afin d’éviter toute confusion entre l’EPSP et la FPMA dès la rentrée scolaire 2018-2019. Des informations recoupées renseignent que les ministres provinciaux de la FPMA du Kongo Central, du Kwango et autres organisent sans couac les préliminaires de l’Examen d’Etat de l’édition 2018-2019. Il n’y a qu’à Kinshasa, où on enregistre des interférences politiciennes.   

Jean-René Ekofo

  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •