Des acteurs sociaux interpellent Richard Muyej

0
78
Francky Miantuala, coordonnateur de la Campagne Congolaise pour Interdire les Mines (CCIM) a eu un face à face avec la presse le samedi 1er septembre à Gombe, au siège de ladite ong. Au menu : la célébration du deuxième anniversaire de l’entrée en vigueur de la Convention d’Oslo sur les armes à sous-munitions, le cri du cœur des acteurs sociaux en matière de lutte anti-mines pour amener nos décideurs à ratifier ladite convention. D’entrée de jeu, Miantuala a fait remarquer qu’un atelier panafricain sur l’universalisation des  armes à sous munition s’est tenu récemment à Accra. La RDC y a pris part.  De nombreux  pays africains avaient promis de ratifier la Convention d’Oslo sur les armes à sous-munitions. Pour lier la parole à l’acte, le Cameroun et le Tchad viennent d’honorer  leur engagement. Le Congo Kinshasa tarde à rejoindre les signataires de ladite convention, a-t-il indiqué.
«Nous allons poursuivre le lobbyng auprès des décideurs politiques pour les amener à ratifier la Convention d’Oslo sur les armes à sous-munitions. Le CCIM compte également sur l’appui de l’Association Nationale des Survivants des Mines et de Défense des Intérêts des Victimes (ANASDIV) pour faire aboutir ce dossier », a-t-il souligné. Naturellement, ils ciblent les parlementaires congolais et le ministère de l’Intérieur.
Plus de 70 pays font partie de la Coalition internationale contre les armes à sous-munitions.  Des ongs de plusieurs pays à travers le monde, entre autres, le CICM et l’ANASDIV,  en font aussi partie, a-t-il précisé.
 
L’hôte des médias a fait savoir que jusqu’ici ils ont « bousculé » les parlementaires congolais et même le ministre honoraire de l’Intérieur, Lumanu pour faire aboutir la Convention d’Oslo sur les armes à sous-munitions.
Ils comptent prendre langue avec le ministre Richard Muyej pour lui faire voir la nécessité d’accélérer les procédures relatives à la ratification, dans le meilleur délai, de ladite Convention.
Quant à la CIDPH, il nous a été donné d’apprendre que les propositions des acteurs sociaux sur ce dossier avaient été transmises à l’Assemblée Nationale et au Sénat. Revenant à la célébration du second anniversaire de l’entrée en vigueur de la Convention d’Oslo, Miantuala a indiqué que les activités ont eu lieu il y a une semaine au Centre de Rééducation pour Handicapés Physiques «CRHP» et au  Stade des Martyrs. Le thème retenu cette année par les acteurs sociaux en la matière est : rejoigner l’équipe.
Le coordonnateur du CCIM  et les filles handicapées qui ont concouru avec leurs fauteuils roulant ont fait comprendre à qui de droit que la RDC  a intérêt à rejoindre au plus vite l’équipe des pays ayant ratifié la Convention d’Oslo sur les armes à sous-munitions.
 
                                            Jean- Pierre Nkutu  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*