Dénonciation des actes odieux portant atteinte à la considération de ma personne dans le chef de Madame germaine KINDUELO

0
480

 J’adresse cette déclaration aux autorités tant civiles que militaires de la République Démocratique du Congo, mon Pays, dont j’ai eu la haute charge, avec l’aide de Dieu, de diriger la Banque Centrale de 1961 à 1970.
C’est avec un coeur grillé que je formule cette déclaration parce qu’excédé par le comportement irresponsable de Germaine KINDUELO, fille de mon ex-épouse dont je suis divorcé depuis 1977.

Par son comportement que je dénonce, cette fille s’avère être complètement différente de tous mes enfants biologiques qui ont reçu et gardé mon éducation contenant le sens du respect de la personne et surtout des ainés.

En effet, je constate avec regret que cette fille de mon ex-épouse Catherine SUKEZA n’a rien retenu de mon éducation, alors qu’en l’accueillant dans mon foyer, je l’ai prise comme ma propre fille biologique. Qui plus est, elle est à la tête d’un réseau des spoliateurs de mes biens immeubles se trouvant en République Démocratique du Congo cherchant à tout prix, par des procédures judiciaires pernicieuses, machiavéliques, toutes téméraires et vexatoires, à me ruiner et à troubler mon foyer, mieux à me déshonorer et salir ma réputation et celle de mon épouse.
Ses actes sont posés en complicité avec sa mère, mon ex-épouse, qui l’a amenée dans mon foyer, laquelle m’a causé beaucoup de torts lors du régime de la Deuxième République, ce qui a été d’ailleurs à la base de notre divorce dont je suis fier;
Elles feignent d’ignorer que j’ai bâti seul ma fortune. Elles n’y ont rien apporté.
Aujourd’hui, cette fille se permet de contester mes décisions relatives à mes biens et appelées à être exécutées par mes mandataires dont mes avocats pendant que je suis encore en vie. Je suis en conséquence contraint de constater qu’elle veut ma mort. Mais je ne mourrai pas par sa volonté car celui qui décide sur le sort des hommes, c’est le Tout Puissant qui veille sur moi, par sa grâce.
Je demande à mes enfants biologiques, ceux qui portent mon sang, de veiller à protéger l’honneur et la réputation de notre famille, ce que j’ai bâti grâce à Dieu avec dévouement.
A ma femme Marie Jeanne DAVIER TALANGAI MWETE, ma seule, unique et légitime épouse, je demande d’accompagner cet effort de mes enfants biologiques avec dévouement.
Aux autorités de mon pays, je prie de m’aider à stopper cette hémorragie et cette folie orchestrées par la fille de Catherine NDJOLI SUKEZA répondant au nom de Germaine KINDUELO car aucun père ne peut accepter autant d’humiliation et de blessures.
Germaine KINDUELO, poussée et soutenue dans ses méfaits par sa mère Catherine NDJOLI SUKEZA, me porte des préjudices graves tant matériels que moraux et injurie ma réputation et celle de mon épouse, Marie Jeanne DAVIER TALANGAI MWETI.
En conséquence de ce qui précède, ma présente déclaration vaut désaveu absolu de cette fille que j’ai reçue dans mon foyer comme ma propre fille.

Fait à Bruxelles, le 14 mars 2015
Albert NDELE BAMU
Gouverneur honoraire de la
Banque Centrale du Congo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •