Decrispation politique en RDC :l’affaire des mercenaires de Katumbi classée sans suite

0
122

L’Auditeur général des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo), le lieutenant-général Mukunto, a décidé de classer, sans suite, le dossier des mercenaires présumés avoir été recrutés par l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga, Moïse Katumbi, pour monter un mouvement insurrectionnel et déstabiliser les institutions de la République. On rappelle que cet acteur politique était poursuivi, avec un groupe de civils, policiers et militaires, congolais et étrangers, depuis 2016. Moïse Katumbi, déjà blanchi par la justice civile dans l’affaire de la prétendue spoliation d’un immeuble d’un expatrié à Lubumbashi, peut à présent regagner le pays, le cœur léger.

            Un point noir reste cependant à élucider, c’est celui relatif à la plainte de l’Américain Darril, qui poursuit l’ancien ministre de la Justice, Thambwe Mwamba, et l’ancien Administrateur Général de l’ANR, Kalev Mutond, au niveau de la justice de son pays, pour arrestation arbitraire, détention illégale, tortures, etc. La décision  de l’Auditoral général des FARDC de renoncer aux poursuites contre Moïse Katumbi et consorts aura-t-elle une incidence sur la justice américaine ? La question reste posée.

Note de classement sans suite RMP054/MBJ/16

1. EN CAUSE :

Auditeur Général des Forces Armées, Ministère Public près la Haute Cour Militaire ;

CONTRE

1. Mvumbi Issa Bruno de nationalité congolaise, né à Lubumbashi, le 16 juin 1976 ; fils de Mvumbi (EV) et de Bwaja Suzanne (EV) ; originaire du village Muhiya II ; secteur Salamabila ; territoire de Kabambare ; province du Maniema ; marié à Samba Kabemba et père de 04 enfants ; profession ; policier ; grade : ComSupPpal ; Fonction : Chef P2 Haut Katanga ; CI : Maluku en 1998 ; Spécialité : Officier de Renseignement ; Domicilié sur Av. Royal n°2 Quartier Karavia/Golf ; Commune Annexe Tél 0821101227.

2. Ngwashi Chalwe Aaron, de nationalité congolaise, né à Lubumbashi, le 12 octobre 1976, fils de Chalwe Ngwashi Emile (Ev) et de Busendeka Bakayila (Dcd) ; Originaire du village Tshibambe, secteur de Kasamamba, territoire de Kasenga, province du Haut-Katanga ; marié à Ebongo Kyungu et père de 03 enfants ; Profession : Policier ; Grade : ComSup ; CI : Kapulo II (Angola) ; en 1999 ; Unité : Groupe PH III ; Fonction : Coordonnateur de la Sécurité du Gouverneur de la Province de Katanga ; Domicilié au Plateau Karavia, Av. Aaron n°27 ; Commune Annexe ; Tél 0998412135.

3. Kabamba kalongo Augustin, de nationalité congolaise, né à Lubumbashi, le 22 décembre 1962 ; fils de Kabamba (Dcd) et de Faila Kajinga (Dcd) ; Originaire du village Kanyama Kasese, secteur Mutumbo Mukuna, territoire de Kanyama ; province du Haut-Lomami, marié à Kabembo Ypembe et père de 03 enfants ; profession : Policier ; Grad. ComPpal ; CI Maluku en 1999 ; Unité DRGS-Kinshasa, domicilié sur Av. SNCC n°301 Quartier II Commune de Rwashi ; Tél. 899997886.

4. NDOL Tshamuj Doris, de nationalité congolaise, né à Lubumlbashi, le 24 avril 1972, fils de Masum Anaclet (Ev) et de Mujinga (Ev), originaire du village Kaile, secteur Mwant Yav, territoire de Kapanga, province du Lualaba, marié à Jeanne Mwamba Lubenga et père de 08 enfants, profession : Militaire ; Grade Lieutenant ; CI Kamina en 1997 ; Unité 613ème Bn Pweto ; Fonction : Chef Peloton ; domicilié au village Kashobwe ; Tél. 0810735959 ;

5. Sefu Della Debaba, de nationalité congolaise, né à Kalemie, le 26 décembre 1984 ; fils de Sefu Onya (Ev) et de Safi Bakari (Ev) ; originaire du village Wenga, Secteur Ankutshi, terroitoire de Kibombo, province du Maniema, marié à Tshenda, profession : Policier, Grade APP.

6. Muashila Corneille Franck de nationalité congolaise, né à Likasi, le 13 octobre 1975 ; fils de Muashila (Dcd) et de Célestine Salome (Ev) ; originaire du territoire de Kapanga, de Lualaba, marié à Ekokoto Blandine et père de 02 enfants ; profession : Encadreur physique ; domicilié sur Av. Louise Mwanke, Quartier Golf-Plateau, commune de Lubumbashi ;

II. Prévenus de :

1° Pour les prévenus Mvumbi Issa, Ngwashi Chalwe Aaron, Kabamba Kalongo Augustin, Ndol Tshamuj Doris et Sefu Della Debaba : Violation de consigne Art 113 CPM

2° Pour le prévenu Mvumbi Issa Bruno seul : Faux en écriture 124 CPO LII

3° Pour le prévenu Ngwashi Chalwe Aaron : Faux et Usage de faux 124 -1296 CPO LII

4° Pour Kabamba Kalongo Augustin seul : Usage de faux 126, CPO LII

5° Pour Muashila Corneille Franck seul : Détention illégale d’arme de guerre 203 CPM

Lt NDOL TSHAMUJ, Chef Peloton 613ème Bn de Kashobwe est interpellé aux fins de nous éclairer sur la présence de cette unité FARDC à Kashobwe, pourtant relevée et permutée ailleurs, ainsi que sur la nature des émoluments versés par Moïse Katumbi à cette unité.

Le Com Idi Della Sefu est poursuivi pour avoir accompagné l’équipe de Mazembe à l’intérieur et à l’extérieur du pays sans l’autorisation du Commandant suprême des FARDC et PNC…

Enfin, le sieur Franck Mushila est poursuivi pour avoir disposé d’une arme de guerre et avoir par ailleurs effectué des voyages sous couvert d’un faux bulletin de service délivrés par le ComSupPpal Mvumbi Issa Bruno.

IV. Avis et considération du magistrat instructeur

Il sied de rappeler à l’autorité que le présent dossier a été ouvert consécutivement à un autre dossier instruit au Parquet Général de la République à charge de monsieur Moïse Katumbi Chapwe pour recrutement des mercenaires.

En effet, il avait été constaté par les services de renseignement que plusieurs citoyens Américains qui séjournaient à Lubumbashi sur invitation de l’ex-gouverneur de l’ex-province de Katanga étaient en fait des militaires ayant œuvré dans tous les coins chauds de la planète, notamment en Irak, au Kossovo, en Afghanistan, etc.

Ces personnes inquiétantes auraient été aperçues dans la ceinture de sécurité de Katumbi Moïse en qualité de gardes du corps. C’est en vérifiant la présence de ceux-ci parmi les policiers gardes du corps de Moïse Katumbi que nous avons épinglé les faits ci-dessus exposés.

Dans le cadre de la décrispation des relations USA-RDC, le principal suspect, monsieur Darryl, arrêté par la PNC, a été relaxé et renvoyé dans son pays. Par ailleurs, les enquêtes qui ont été ouvertes autour du dossier du recrutement des mercenaires par  monsieur Moïse Katumbi Chapwe n’ont pas établi la présence effective de ces mercenaires au Katanga à l’époque des faits.

Etant donné que le Président de la République a fait de la décrispation politique son cheval de bataille et que les prévenus ci-dessus cités ont été interpellés en marge de l’affaire du recrutement des mercenaires à charge de monsieur Moïse Katumbi Chapwe ; nous estimons inopportun de continuer l’instruction du présent dossier en ce qu’elle va énormément gêner la ligne de conduite de la hiérarchie, aboutissant à un fiasco de la politique de réconciliation tant prônée.

V. Par ces motifs :

Qu’il plaise à l’Auditeur général,

D’ordonner que le présent dossier soit classé sans suite pour inopportunité de poursuite.

Fait à Kinshasa, le 01 mars 2019

Franck Molisho Bomeza

GenBde

ADF

Décision de l’Auditeur Général des Forces Armées

Mukunto Kiyana Tim.

LtGen

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •