Début des hors-sessions de l’Examen d’Etat 2019: 705.388 candidats ont passé l’épreuve de dissertation

0
71

Les épreuves hors-session de la 53ème session de l’Examen d’Etat (encore appelée Examen d’Etat 2019) ont démarré hier jeudi, 02 mai 2019, sur l’ensemble du territoire national avec la passation des épreuves de dissertation pour les candidats finalistes des humanités (Cycle long) et de rédaction pour le Cycle court. Pour l’ensemble de la RDC, l’Inspection générale de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (IG/EPSP) signale qu’au total, 705.388 candidats, regroupés dans 2.095 centres d’examen, participent à cette passation. Par conséquent, le cycle court a 4.923 candidats regroupés en 272 centres d’examen. Il convient de noter que ce chiffre englobe les candidats autodidactes ayant réussi aux épreuves préliminaires de sélection organisées par les provinces éducationnelles.

            Pour marquer ce démarrage de ces épreuves à travers tout le pays, deux ministres, à savoir, Emery Okundji Ndjovu, ministre intérimaire de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP) et son collègue de la Formation Professionnelle, Métiers et Artisanat (FPMA), Pierrot Uweka Ukaba, en compagnie de leurs délégations respectives, ont procédé à ce lancement en visitant les quatre provinces éducationnelles que compte la Ville-Province de Kinshasa et qui sont : Lukunga, Funa, Mont Amba et Tshangu. Conduites par les directeurs provinciaux de l’EPSP de chaque entité provinciale, les deux ministres ont visité successivement quatre écoles où sont logés les centres d’examen.

            Il s’agit de l’Institut de la Gombe à Lukunga ; du Collège scolaire Kimbuta à la Funa ; du Collège Saint Raphaël au Mont-Amba et du Groupe scolaire Elikya à la Tshangu. Dans chaque salle d’examen visité, Emery Okundji a pris la parole pour transmettre aux candidats les encouragements du Chef de l’Etat qui compte sur la jeunesse pour bâtir un Congo prospère. Par ailleurs, ces épreuves se poursuivront aujourd’hui vendredi, 03 mai 2019, avec les épreuves traditionnelles des options techniques qui, jadis, se déroulaient le premier jour de la session ordinaire, ensuite, du samedi 04 au mardi 07 mai 2019, il y aura passation des épreuves orales de Français. Quant aux épreuves pratiques, celle-ci seront organisées localement – sauf pour les options techniques agricoles et techniques commerciales du Cycle long et pour le Jury National du Cycle court dont les questions sont rédigées au niveau national – et se dérouleront du mercredi 08 au lundi 13 mai 2019.

Beni, Butembo et Kasongo-Lunda : report des épreuves

            Prenant la parole à la fin de la visite d’inspection à travers ces centres d’examen, Pierrot Uweka a tenu à lever toute confusion autour de l’attribution du Diplôme d’Etat cette année, en affirmant qu’il y aurait, pour tous les lauréats à l’Examen d’Etat, un seul Diplôme d’Etat, comme il est traditionnellement délivré par l’EPSP, et non deux types de diplôme. Par ailleurs, Emery Okundji a annoncé le report de ces épreuves pour les villes de Beni et Butembo, qui, comme on le sait, viennent de vivre des événements douloureux provoqués par les conflits et la maladie d’Ebola. L’Inspection générale espère les organiser au mois d’août prochain.

            Comme si cela ne suffisait pas, la cité de Kasongo-Lunda dans la province de Kwango n’a pu organiser cette passation d’épreuves à cause d’une catastrophe naturelle : une foudre s’est abattue sur une école et des habitations environnantes, tuant au total 20 personnes dont 8 élèves. C’est un deuil communautaire qui touche tous les habitants.

            SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •