Dakar accueille le 3ème Festival mondial des Arts Nègres

0
29

Léopold Sédar Senghor, poète et ancien président de la République du Sénégal, peut désormais reposer en paix. Le Festival Mondial des Arts Nègres, Fesman en sigle, l’événement si cher à ses visions sur terre et son âme de l’au-delà, se tient finalement du 10 au 31 décembre 2010 à Dakar, au Sénégal. Ce, après plusieurs tergiversations des politiques africains depuis sa 1ère édition en 1966 à Dakar et sa 2ème édition en 1977 à Lagos, au Nigeria. Dakar reprend le flambeau de la négritude grâce à la clairvoyance de Me Abdoulaye Wade, jadis farouche opposant à la politique de Senghor et actuel Chef de l’Etat du Sénégal. C’est une véritable leçon de modestie et d’honnêteté intellectuelle que Me WADE donne à ses collègues Chefs des Etats du continent africain habitués à tout enterrer lors de leur accession à la magistrature suprême. Cette 3ème édition du Fesman se déroulant durant le cinquantenaire de la majorité des pays africains doit interpeller tout un chacun pour que les peuples nègres sortent de leur léthargie. Une période qui pousse à une méditation sérieuse sur le passé, le présent et l’avenir.  

Du planning 

            Evidemment, le Fesman 2010 ne veut pas se réduire à « une addition d’événements, il doit dégager un message. Lequel ? Emis par qui ? Destiné à qui ? Par la voie de la culture, à travers une formulation très nette et très claire ». D’où la question soulevée par le Président Abdoulaye WADE : «Qu’est-ce que l’Afrique veut dire au reste du monde? ».

Déjà, le planning prévoit une série d’activités : Forum-débat, Salon de livre, Gastronomie, Expositions des créateurs, Architecture, Danse et Théâtre, Cinéma, Arts d’Afrique, Arts visuels, Design, Photographie, Artisanat d’art, Expositions : épopée des musiques noires, Sciences et Technologies, Sports (course de 5 km et 10 km), Défilé de mode, Soirées de gala et thématique…

            Des réflexions vont  dans le sens de « L’Apport des Peuples Noirs à la Science et à la Technologie ; Permanence de la résistance des Peuples Noirs ; Les Diasporas Africaines: Géographie-Peuplement-Histoire- Situation politique, La participation des peuples noirs à l’avènement du Monde Libre ; Quelle place et quel rôle pour l’Afrique dans la gouvernance mondiale? Les Anciens Egyptiens étaient-ils ou non des Noirs ? 

Grande particularité: le Brésil invité d’honneur 2010 

            S’il y a un pays au monde où la diversité culturelle n’est pas un vain mot, c’est bien le Brésil. Il dispose d’un patrimoine culturel très riche pour le peuple noir. Tous les reliquats de la tradition négro-africaine issus de la traite négrière y sont mis en valeur. Alors que l’Afrique, mère-patrie pour tous, perd de plus en plus son âme aux dépens de la civilisation occidentale. Le Fesman 2010 met le tapis rouge pour le Brésil : « Avec 80 millions d’habitants noirs ou métis, le Brésil, symbole de la diversité culturelle, est le pays qui compte le plus d’habitants noirs ou métis, après le Nigeria. Il sera représenté dans toutes les disciplines du Festival, dont le sport. Le Brésil présidera deux  soirées musicales ; une soirée lui sera dédiée, pour découvrir ses richesses musicales. Une soirée Lusofonia permettra aux pays d’Afrique lusophone de se réunir autour du Brésil. Durant ses concerts, des spectacles de danses et parades populaires inspirées des traditions festives brésiliennes feront vibrer les rues sénégalaises… Le Festival sera l’occasion de découvrir le Brésil dans toute sa diversité et sa fécondité, et de mettre en valeur son héritage africain.»  

Eddy Kabeya

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*