Covid-19 : le FMI octroie 365 millions USD à la RDC

0
306

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus, le Fonds Monétaire International a décidé d’octroyer 365 millions de dollars américains à la République Démocratique du Congo. Ce fonds, précise-t-on, est accordé à titre de soutien urgent que le FMI apporte à la lutte contre le covid-19.

Par ailleurs, le conseil d’administration de cette institution de Bretton Woods indique qu’à partir de ce 22 avril, il y aurait possibilité d’octroyer une autre facilité de crédit rapide à la République Démocratique du Congo.

            On rappelle qu’en décembre 2019, la RDC avait reçu le même montant du FMI en vue de renforcer les réserves en devises de la Banque Centrale du Congo qui étaient tombées à un niveau inquiétant.

            On signale à ce sujet qu’au 3 avril dernier, les réserves en devises de la Banque centrale étaient  de 693/millions USD, représentant environ deux semaines d’importations des biens et services.

            Pour le FMI, la pandémie de coronavirus vient s’ajouter à deux autres auxquelles le pays faisait déjà face, en l’occurrence Ebola et choléra.

Voilà qui explique cette intervention prompte du FMI qui vient, par ailleurs, de reporter le paiement du service de la dette congolaise pour 6 mois. Ce qui permet au pays d’économiser environ 20,4 millions USD.

            Cet allègement pourrait, apprend-t-on, être prolongé à deux ans au cas où l’impact économique négatif dû au virus se maintiendrait.

Dom

Communiqué du FMI

            Le Fonds monétaire international (FMI) a décidé d’octroyer 365 millions USD à  la République démocratique du Congo à titre de soutien urgent à la lutte contre le Coronavirus, principalement.

Le Conseil d’administration du FMI pourrait  discuter, dès le 22 avril 2020, l’octroi d’une autre facilité de crédit rapide à la RDC.

            La RDC avait reçu le même montant du FMI en décembre 2019 pour renforcer les réserves de change de la Banque centrale, qui étaient tombées à des niveaux critiques.

            Selon le FMI,  l’économie de la RDC se contracterait de 2,2% en 2020, contre une estimation de 3,9% en octobre.  “Les effets du ralentissement économique mondial pourraient entraîner une hausse de l’inflation à 11%, au lieu de 5% prévu précédemment”, a-t-il annoncé récemment.

            En fait, la RDC éprouve d’énormes difficultés pour  trouver de l’argent pour lutter contre les trois épidémies différentes que sont le choléra, Ebola et, depuis de le 10 mars 2020, le Coronavirus.

            “Le ralentissement économique mondial, causé par la pandémie de COVID-19, est le dernier coup porté à la RDC, qui dépend des expéditions de minéraux vers la Chine pour la plupart de ses revenus d’exportation. Depuis 2018, le Congo lutte également contre une épidémie d’Ebola tenace qui a tué plus de 2260 personnes et une épidémie de rougeole qui a fait plus de 6000 morts”, note  Bloomberg Africa.

            Pour cela, le FMI a annoncé, lundi 13 avril 2020, qu’il va  reporter le paiement du service de la dette de la RDC au Fonds pour six mois, économisant environ 20,4 millions USD au pays. “L’allègement de la dette pourrait être prolongé à deux ans si l’impact économique du virus se maintient”, a-t-il indiqué.

            “Jusqu’au 3 avril, les réserves n’étaient que de 693 millions de dollars, soit environ deux semaines d’importations,” selon la Banque centrale de la RDC.

            La RDC est au milieu d’un programme de suivi des effectifs de six mois avec le FMI alors qu’elle se prépare à la possibilité d’un nouveau programme de prêt officiel.

            Le FMI a interrompu son dernier programme avec la RD Congo en 2012 en raison de problèmes de corruption.

            Jusqu’au mardi 14 avril 2020, la RDC a enregistré 254 cas de COVID-19 et 21 décès depuis le 10 mars 2020, presque tous dans la capitale, Kinshasa.  Dans l’est du pays, trois autres cas de virus Ebola ont été découverts le week-end, après plus de 50 jours sans cas, selon l’Organisation mondiale de la santé.

            “L’épidémie de rougeole au Congo a infecté plus de 300 000 personnes depuis 2019. La malnutrition généralisée et les faibles taux de vaccination ont rendu le virus particulièrement mortel”, selon l’OMS.

            La RD Congo est la plus grande source de cobalt au monde et le plus grand producteur de cuivre en Afrique. “Les prix des deux métaux ont considérablement baissé depuis le début de l’année, le cuivre ayant baissé de 18% par rapport à son sommet du 14 janvier,” indique Bloomberg Africa.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •