Covid-19 : Fatshi encore et toujours toujours en première ligne

0
210

La République Démocratique du Congo compte désormais plus de 5.000 cas des personnes atteintes du Corona Virus dont 4.772 cas dans la capitale. Toujours en première ligne, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi  Tshilombo a procédé, hier jeudi 18 juin au Salon Congo de l’Hôtel Pullman de Kinshasa (ex-Grand Hôtel), au lancement du Programme Multisectoriel d’Urgence d’Atténuement de ses impacts.

Il a fait savoir, dans son mot de circonstance, l’obligation qui lui incombe de trouver les voies et moyens pour bien «gérer» cette pandémie qui a déjà causé pas mal de dégâts humains, matériels, économiques et autres. Il a invité les membres du gouvernement et la population à s’impliquer dans ledit programme mais aussi à s’en approprier en vue de mettre totalement fin à cette pandémie sur le sol congolais. 

         Il sied de souligner que le programme lancé hier par le premier citoyen du pays était élaboré par un panel composé des experts de la Présidence de la République, de la Primature, de la Société civile, du secteur privé, des partenaires au développement, avec pour objectif de réduire sensiblement les incidences négatives de cette pandémie sur tous les plans : économique, social, financier, etc.

         Le Président de la République a salué ce plan qui a pris en compte toutes les préoccupations de la population congolaise d’un côté mais  aussi les mécanismes efficaces pour l’atténuation des effets du Covd 19, notamment le mode de transmission, la chaine de contamination, la prise en charge des malades, etc.

         Il sied de noter que le programme durera 9 mois, et est placé sous le pilotage du ministère du Plan, en synergie avec ceux des Finances, du Budget et de la Santé.

         Le programme devrait permettre en outre, au pays de renouer avec sa  trajectoire du développement économique, dont les quatre axes principaux visent à soutenir les actions pour contenir la maladie; garantir l’approvisionnement et soutenir la production des biens essentiels ; la  protection sociale ; et  la bonne gouvernance.

         Quant au financement, il est estimé à 2,622 milliards de dollars américains. Le programme de pilotage sera placé sous la responsabilité de la Présidence de la République. Concrètement, le programme de riposte sera sous la responsabilité du 1er ministre tandis que le programme technique sera sous la responsabilité du ministère du Plan.

         Avec le taux de propagation du Covid 19 que l’on connaît, il est important que les choses se fassent dans les normes, au profit de la population congolaise. Il est à espérer que l’on ne va pas assister au feuilleton identique à celui du programme de 100 jours, où plusieurs millions de dollars ont été détournés.

         Le représentant des partenaires en RDC a démontré à quel point, les pays membres de Nations-Unies, sont déterminés à accompagner la RDC dans ce programme d’atténuement des impacts de la Covid-19.

         Il sied de signaler que plusieurs autorités ont pris part à cette rencontre, à savoir, les présidents de deux chambres du parlement, Mabunda et Thambwe, et le Premier ministre Ilunga Ilunkamba.       Dorcas NSOMUE

FÉLIX TSHISEKEDI : «Je voudrais exprimer ma vive détermination à ne ménager aucun effort pour soulager, à travers ce programme, les douleurs de notre peuple»

Madame la Présidente de l’Assemblée Nationale,

Monsieur le Président du Sénat,

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs les Vice-Premiers Ministres, Ministres d’Etat,

Ministres, Vice-Ministres et Ministres délégués, Membres du Gouvernement

Monsieur le Président du Conseil Economique et Social,

Messieurs les Représentants de la Société civile,

Mesdames et Messieurs les représentants des organismes de coopération

bi et multilatérale,

Distingués invités,

Mesdames et Messieurs,

         Je suis honoré d’être ici avec vous ce jour pour participer au lancement officiel du Programme Multisectoriel d’Urgence d’Atténuation des Impacts de la COVID-19.

         Ce programme Multisectoriel symbolise la détermination du Gouvernement de la République de prendre en main et de répondre activement et dans un court terme aux effets d’entrainement de la pandémie du Coronavirus, avec l’objectif d’atténuer autant que possible les impacts de celle-ci en particulier sur le plan économique et social.

         Le lancement de ce Programme d’Urgence intervient dans un contexte tout particulier de l’état d’urgence qui a changé sensiblement notre mode de vie.

         Il vous souviendra qu’en dates du 18 mars et du 24 mars 2020, je m’étais adressé à la Nation pour attirer l’attention de la communauté nationale sur l’existence de l’épidémie de Coronavirus et pour annoncer les différentes mesures prises en son temps pour faire face à la Covid-19 et que j’ai par la suite renforcées dans le cadre

de la riposte à la Covid-19.

         Tout en félicitant les efforts déployés par toutes les équipes impliquées dans la riposte jusqu’à ce jour, je continue à encourager notre population à observer, pour le bien de toutes et de tous, les différentes mesures et gestes-barrières annoncés.

Il est tout aussi vrai qu’en dépit des efforts déployés dans le cadre de cette riposte, on a malheureusement déploré et on continue à déplorer de nombreux cas de décès de suite de la Covid-19. Le personnel soignant dont je salue la bravoure n’est pas épargné. Au-delà de ces cas, la Nation a aussi vécu d’autres cas de décès

dus à des causes diverses notamment les inondations et les crises sécuritaires.

         C’est pourquoi, avant de poursuivre mon allocution, je voudrais réitérer mes sincères condoléances aux familles éprouvées du fait de la Covid-19 et de ces catastrophes naturelles. Je voudrais ici vous demander de vous lever et d’observer une minute de silence en mémoire de toutes les personnes disparues. (Je vous remercie).

Mesdames et Messieurs

Distingués invités,

         Point n’est besoin de rappeler que la pandémie de Coronavirus (Covid-19) constitue de nos jours une réelle menace contre l’humanité entière. Par sa nature et sa gravité, elle met en danger la paix, la sécurité et la santé des populations et soumet à rude épreuve les économies et le système de protection sociale. Aucun pays au monde n’est à l’abri de ce fléau. La situation est tellement alarmante que cette maladie défie même les pays détenant les meilleurs systèmes de santé au monde.

Comme partout ailleurs, la propagation de la pandémie et les mesures de mitigation ad hoc ont occasionné un ralentissement de l’activité socioéconomique.

         Notre pays n’a pas été épargné des effets socio-économiques néfastes de la Covid-19. Les secteurs de la santé, de l’économie et de la sécurité de notre pays ont été mis à rude épreuve, entrainant, de ce fait, des conséquences dévastatrices ainsi que des défis variés et complexes à relever.

Les mesures qui ont accompagné la riposte sanitaire depuis la déclaration de la pandémie le 10 mars 2020, nécessitent d’être renforcées et élargies dans une approche multisectorielle.

         C’est pour cette raison que j’ai instruit ma Task Force Présidentielle ainsi que le Gouvernement de la République de travailler en étroite collaboration pour coordonner l’élaboration du Programme Multisectoriel d’Urgence d’Atténuation des Impacts de la Covid-19 en RDC (PMUAIC-19).

C’est ici l’occasion pour moi de réitérer mes sincères félicitations à toutes les équipes de la Présidence, du Gouvernement (en particulier le Ministère du Plan), du secteur privé, de la société civile ainsi que des partenaires bilatéraux et multilatéraux qui ont collaboré, sous la coordination de Madame la Vice-Premier Ministre, Ministre du Plan que je félicite, à l’aboutissement de ce travail de haute qualité qui me permet, en ce jour, de doter la République Démocratique du Congo d’un cadre unique de référence et de coordination de la Riposte multisectorielle à la Covid-19 à savoir le Programme Multisectoriel d’Urgence d’Atténuation des Impacts de la Covid-19 en RDC (PMUAIC-19).

         J’invite donc toutes les parties prenantes, à tous les niveaux, à s’approprier de ce Programme et j’instruis le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, à déployer tous les efforts pour assurer l’efficacité de sa mise en oeuvre.

C’est aussi l’occasion pour moi de lancer un nouvel appel à la Solidarité Nationale et Internationale sous toutes ses formes afin de se joindre aux efforts de la République à travers le Programme Multisectoriel d’Urgence d’Atténuation des Impacts de la Covid-19 en RDC (PMUAIC-19).

Mesdames et Messieurs

Distingués invités,

         Dans ce contexte de crise sanitaire aux conséquences multisectorielles dévastatrices, notre engagement à promouvoir le développement socio-économique et le bien-être des citoyens est mis à mal et cela perturbe l’atteinte de nos ambitions clairement exprimées dans le Plan National Stratégique de Développement (PNSD). Il en est de même des engagements pris à l’échelle régionale et internationale.

         Je suis d’avis que de telles déconvenues ne peuvent en aucun cas anéantir notre détermination à transformer ce défi en opportunité en mettant en oeuvre de manière satisfaisante les actions, mesures et réformes contenues dans ce Programme.

         A cet effet, je voudrais exprimer ma vive détermination à ne ménager aucun effort pour soulager, à travers ce Programme, les douleurs de notre peuple.

         Je voudrais aussi rassurer toutes les parties prenantes de mon implication personnelle à veiller à une meilleure coordination et une meilleure gestion de la riposte multisectorielle au regard du cadre institutionnel ainsi qu’aux modalités de coordination, de mise en oeuvre et de suivi-évaluation prévus dans ce Programme.

         En considération de ce qui précède, je déclare officiellement lancé le Programme Multisectoriel d’Urgence d’Atténuation des Impacts de la COVID-19 en République Démocratique du Congo.

Que vive la République Démocratique du Congo.

Je vous remercie.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •