Covid-19 à Kinshasa : Gombe en route pour un nouveau confinement

0
303

Prévue initialement du lundi 06 au lundi 20 avril 2020, la mise en quarantaine de la ville-province de Kinshasa risque de ne pas connaître sa fin dans le délai prescrit. Car, l’impératif de prolonger le confinement dans la commune de la Gombe, au regard de la montée des cas à Kinshasa, soit une moyenne de 15 par jours et même de l’étendre à d’autres communes, était au centre de la réunion présidée hier jeudi 16 avril 2002 par le Directeur de cabinet adjoint du Chef de l’Etat, Casimir Kolongele Eberande, à l’intention de quelques membres du gouvernement, du gouverneur Gentiny Ngobila et des animateurs du Secrétariat technique de riposte, conduits par le professeur Jean-Jacques Muyembe.

            A en croire les statistiques étalées sur la table des discussions, la chaine de contamination, qui s’est arrêtée en ce qui concerne les cas importés, continue de s’allonger, notamment à Kinshasa et plus précisément dans la commune de la Gombe, l’épicentre du Covid-19. L’option définitive de prolongation du confinement devrait être levée après l’envoi du rapport ad hoc au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, à qui il est proposé non seulement la prolongation de l’état d’urgence sur l’ensemble du pays et mais aussi la prise de mesures supplémentaires de prévention du coronavirus. Aucun délai n’est encore envisagé pour les deux options.

Selon l’état des lieux fait par le Secrétariat technique de riposte, la RDC en était à 267 cas d’atteinte au coronavirus, contre 22 décès et 23 guérisons. On a appris qu’au cours de cette réunion d’évaluation, le professeur Muyembe a préconisé le port obligatoire des masques pour tous dans les lieux publics et l’instauration d’un couvre-feu entre 20 et 5 heures du matin.

            Il convient de souligner que le célèbre virologue congolais a rappelé, en début de semaine, son alerte donnée à la veille de la mise en quarantaine de la ville de Kinshasa, à savoir que le pic des cas d’atteinte au coronavirus en République Démocratique du Congo en général et à Kinshasa en particulier allait se situer entre la mi-avril et la mi-mai, avant la survenance d’un « plateau » de plusieurs semaines, qui devrait en principe être suivi d’une courbe descendante. Toutefois, ce schéma classique de l’évolution de cette pandémie va dépendre de l’observation des mesures préventives du Covid-19 par tous, car c’est jusque-là l’unique thérapeutique pour lutter contre cet ennemi invisible.

            On laisse entendre qu’au cours de la même réunion, le vice-premier ministre et ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo a demandé au Secrétariat technique de riposte contre le Coronavirus de lui communiquer, en urgence, la liste des techniciens de laboratoire de l’INRB (Institut de Recherches Biomédicales) non encore mécanisées, en vue de la normalisation de leur situation salariale dans les meilleurs délais.

Kintambo, Ngaliema, Lingwala, Kinshasa, Barumbu… ?

            Bien qu’aucune commune n’ait encore été citée dans la perspective de l’extension du confinement au-delà de Gombe, les rumeurs en circulation à Kinshasa font état de celles directement voisines de celles-ci, notamment Kintambo, Ngaliema, Lingwala, Kinshasa et Barumbu. On croit savoir que la vitesse exponentielle prise par le processus de contamination au Covid-19 serait liée à l’existence des foyers de la maladie dans la périphérie de Gombe.

            Alors que rien n’est encore décidé, la psychose est en train de gagner tout Kinshasa où chaque résident voit sa commune « candidate » au confinement.

 Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •