Course à la Présidence de l’Assemblée Nationale : Lokondo prêt à défier Mabunda

0
351

Le député national, Henri Thomas Lokondo, a décidé d’affronter la candidate de la coalition CACH –FCC, Jeanine Mabunda, dans la course au perchoir de la chambre basse du Parlement. Il a confirmé sa candidature hier dimanche 7 avril 2019 dans l’après-midi, au cours d’un entretien avec la presse.    

 Après plus de 12 ans d’exercice dans la fonction parlementaire, d’abord comme sénateur et ensuite comme député national, l’élu de Mbandaka estime réunir le profit requis pour diriger l’Assemblée nationale.

Plébiscité plusieurs fois meilleur député national par des instituts de sondage pour son assiduité aux plénières et ses interventions pertinentes, parfois à contre-courant des positions de sa famille politique, Lokondo s’engage, une fois élu, à renforcer les contrôles parlementaires, dans le but d’améliorer la gouvernance en République Démocratique du Congo.

Alors que beaucoup ne lui accordent pas beaucoup de chances de l’emporter face à l’ancienne ministre du Portefeuille, qui bénéficie du soutien de la coalition majoritaire FCC-CACH, Lokondo est déterminé à créer la surprise, comme Kengo contre She Okitundu en 2006, pour la présidence du bureau du Sénat.

Il pense que sa candidature est prise au sérieux par tous les députés nationaux victimes des frustrations provoquées à l’intérieur de la famille politique de l’ex-Chef de l’Etat, suite au choix porté sur Jeanine Mabunda comme candidate de la coalition FCC- CACH, au poste du speaker de la chambre basse du Parlement.

            On rappelle que candidat à la vice-présidence de l’Assemblée nationale issue des élections de 2011, après la démission de Mwando Nsimba, Lokondo alors député membre de la Majorité Présidentielle, avait refusé de se désister en faveur de la candidature de Luhongo, désigné par son ancienne famille politique.

            Il y a lieu de signaler que le vendredi 6 avril la coalition FCC-CACH a, par consensus, choisi le ticket Jeanine Mabunda et Jean Marc Kabund pour occuper respectivement le poste de présidente et de 1er vice-président de l’Assemblée.

            Outre les postes de deuxième vice-président, questeur et rapporteur qui reviendront au FCC, le poste de rapporteur adjoint est réservé à la coalition Lamuka. Il reste à savoir si cette plate-forme électorale, qui peine à se muer en regroupement politique, prendra la main lui tendue.       Eric Wemba         

  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •