Coulage de recettes :sévère mise en garde de Ngobila aux chefs des divisions urbaines

0
123

Après sa communication autour de la mobilisation des recettes avec les cadres et agents de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK), le mardi 06 octobre 2020, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, s’est entretenu hier mercredi 7 octobre avec les chefs des divisions urbaines des services publics.  C’est une véritable campagne de sensibilisation à la maximisation des recettes publiques que vient de lancer le chef de l’exécutif provincial, afin de mettre un terme au coulage des recettes, devenu un sport kinois. 

            Le face-à-face a eu lieu à l’Hôtel de Ville, en présence des  ministres provinciaux, des commissaires généraux, des coordonnateurs des services spécialisés de la ville, des directeurs généraux des régies provinciales ainsi que des membres du cabinet du gouverneur. 

            Peu avant l’intervention de l’autorité urbaine, le ministre provincial Honoré Mbokoso  Amous Kempay  en charge du budget a fait l’état des lieux des finances de la ville de Kinshasa, qu’il a jugé fort inquiétant. A l’en croire, le constat fait est que le système financier de la ville de Kinshasa est obsolète.  

            Gentiny Ngobila n’est pas allé par le dos de la cuillère pour fustiger la fraude généralisée, bien organisée, découverte dans différents services d’assiettes de la ville de Kinshasa. Ce système, martèle-t-il, saigne à blanc les caisses de la ville. Et d’ajouter que nombre d’agents et cadres de l’administration urbaine se sont organisés pour travailler au détriment du trésor public, en se partageant comme dans un tour de passe-passe l’essentiel des recettes publiques.

            Face  à ce constat amer des détournements récurrents des recettes de la ville, le gouverneur a promis de sévir sévèrement. C’est dans ce cadre qu’il a réaffirmé, comme à la DGRK, la création imminente d’une brigade anti-fraude, qui sera rattachée à son cabinet.

            Une sévère mise en garde a été lancée à tous les chefs des services d’assiettes fiscales de la ville qui ne vont pas réaliser les assignations attendues d’eux. Les premiers à être sanctionnés seraient justement les chefs des divisions. A cet effet, un accent particulier a été mis sur les divisions de divisions urbaines de l’Economie, des Finances, de la Culture et des Transports, qu’il a eu à citer nommément. Selon lui, ces chefs ont tout intérêt à se conformer à sa vision qui n’est autre que de travailler pour le développement intégral de la ville de Kinshasa. Il leur a rappelé qu’ils sont ses collaborateurs et par conséquent, ils doivent regarder dans la même direction, et travailler la main dans la main pour le développement de la capitale.

            Le gouverneur en a profité pour relever qu’il faut des moyens conséquents pour la sécurisation des personnes et de leurs biens, l’assainissement de la ville dans le cadre de l’opération « Kinshasa-Bopeto », la réhabilitation et la modernisation des infrastructures de base et de la voirie urbaine, la construction des écoles, des hôpitaux, des marchés, etc.

Jean-René Ekofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •