Corruption des députés provinciaux : Luzolo saisit le PGR

0
70

Luzolo Bambi Lessa, Conseiller Spécial de l’ancien Chef de l’Etat en charge de la Bonne Gouvernance, de la Lutte contre la Corruption, le Blanchiment des Capitaux et le Financement du Terrorisme, vient de saisir le Procureur Général de la République au sujet des accusations de corruption qui pèsent sur les députés provinciaux, à un mois des élections des Sénateurs et Gouverneurs de provinces. Ce haut fonctionnaire de l’Etat demande à ce haut magistrat de bien vouloir ouvrir une information judiciaire à charge de tous les suspects « anonymes » dénoncés dans des articles de presse et des propos des candidats à ces types de scrutins.

            L’on se réjouit, dans les milieux politiques et autres, de l’initiative de Luzolo Bambi et surtout de sa disponibilité à mettre, à la disposition du Procureur Général de la République, tous les renseignements en possession de ses services. Tout le monde attend la suite que le Chef du Parquet général de la République va réserver à la plainte de l’ancien ministre de la Justice.

            On forme le vœu de le voir faire diligence dans le travail d’investigation, afin de fixer rapidement l’opinion sur les allégations de corruption qui viennent de ternir sérieusement l’image des députés provinciaux. Il est permis de croire que le PGR ne va pas lésiner sur les moyens humains et matériels à mobiliser pour décourager une pratique qui porte terriblement atteinte à la démocratie congolaise. L’on voudrait qu’avant le 31 mars, jour de la tenue des scrutins des sénateurs et gouverneurs de provinces, le pays soit débarrassé des députés provinciaux corrompus ainsi que des candidats corrupteurs qui prétendent diriger les provinces ou siéger au Sénat.

                                   Kimp

Kinshasa, le 20 février 2019

Transmis copie pour information à :

– Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat,

(Avec l’expression de mes hommages les plus déférents)

Palais de la Nation

– Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre chargé de l’Intérieur et de la Sécurité

– Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre de la Justice et garde des Sceaux

– Monsieur le Procureur Général près la Cour Constitutionnelle

– Monsieur le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante

(Tous) à Kinshasa/Gombe.

A Monsieur le Procureur Général près la Cour de Cassation

À Kinshasa/Gombe

Concerne : Dénonciation de la corruption dans les opérations des élections des Sénateurs et Gouverneurs de province/Mesures urgentes à prendre

Monsieur le Procureur Général,

            Plusieurs articles de presse ont récemment fait état des informations relatives à une tendance générale de la corruption dans les opérations des élections des Sénateurs et Gouverneurs de Province.

            Les premiers éléments d’information contre vérifiées par mes services confirment cette corruption générale initiée tantôt par des députés provinciaux qui vendent leurs voix aux candidats Sénateurs ou Gouverneurs de Province, tantôt par des candidats Sénateurs ou Gouverneurs de province qui approchent des députés provinciaux pour l’achat de leurs voix.

            La République Démocratique du Congo a besoin des institutions fortes animée par des hommes et des femmes intègres, compétents et élus sans la moindre corruption.

            En effet, l’intégrité des acteurs électoraux déterminera l’engagement des futurs Sénateurs et Gouverneurs de province à contribuer à la moralisation de la vie publique et à la promotion de la bonne gouvernance.

            De ce qui précède, je vous prie de bien vouloir ouvrir une information judiciaire et inviter la CENI à prendre des mesures conservatoires pour conjurer ces mauvaises pratiques.

            Mes services ne manqueront pas de vous fournir tout élément d’information dans ce sens.

            Veuillez agréer, Monsieur le Procureur Général, l’expression de ma parfaite considération.

Luzolo Bambi Lessa

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •