Coronavirus : deux cas non « importés » à Matadi

0
112

Les commentaires sont allés dans tous les sens, après l’annonce de « l’entrée » lundi du coronavirus dans la ville de Matadi, au Kongo Central, alors que cette province était jusque-là inscrite sur la liste de celles non encore touchées par cette pandémie en République Démocratique du Congo. Mais, au lieu de s’arrêter au fait, qui paraissait sortir de l’ordinaire dans ce pays et en cette période de « pic » des cas de contamination déjà prédite par le Secrétariat Technique de Riposte, des plaisantins ont trouvé le moyen de raconter que les deux cas testés positifs faisaient partie du contingent des 365 compatriotes rapatriés de Dubaï (Emirats Arabes Unis) par le gouvernement la semaine dernière à Kinshasa.

         Or, selon le protocole en vigueur, les voyageurs en provenance du Moyen-Orient se trouvent encore en quarantaine dans plusieurs hôtels de place, dans le but de savoir qui sont sains et qui sont porteurs du Covid-19. En principe, cet isolement devrait prendre fin la semaine prochaine. Dans l’hypothèse où il s’agirait des voyageurs revenus de Dubaï, les fabriquants de l’alerte devaient fixer l’opinion sur le parcours qu’ils auraient emprunté pour franchir la « frontière » de l’aéroport de N’Djili puis celles séparant Kinshasa du Kongo Central, pour atterrir à Matadi, d’autant que les frontière sont fermées entre les deux provinces, depuis le 24 mars 2020.

Réagissant aux rumeurs, les autorités provinciales du Kongo Central ont tenu à préciser que les deux cas en question relèvent de la contamination locale. Des dispositions conséquentes ont été arrêtées pour leur isolement, leur dépistage et leur prise en charge mais aussi le suivi de 23 cas suspects dont les échantillons ont été envoyés, pour examen, à l’INRB (Institut National de Recherche Biomédicale) à Kinshasa.

Dans la foulée de cette découverte, le gouverneur de province a automatiquement décrété le port obligatoire des masques, dans les lieux publics et les engins de transport en commun. Un appel pressant a été lancé à toute la population du Kongo Central  en vue de l’observation des gestes barrières contre le coronavirus.Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •