Construction du pont Bongolo : la phase décisive

0
75

L’etat de l’avancement des travaux d’infrastructures en cours d’exécution dans la ville de Kinshasa préoccupe au plus haut point le chef de l’exécutif provincial. Ainsi, le gouverneur de la ville, Gentiny Ngobila Mbaka, a effectuée, le mercredi 3 novembre 2021, une visite d’inspection des chantiers particulièrement à travers le district de la Funa, pour s’en rendre compte.

         Il est parti du croisement des avenues Kimwenza-Bongolo,   vers le pont Bongolo, en pleine construction sur la rivière Kalamu, dont les travaux sont très avancés.

         L’autorité urbaine s’est rendu compte de l’état d’avancement des travaux depuis la pose du béton armé, il y a quelques jours, sur le pont surélévé, et soutenu par une structure métallique.

         Après le pont Bongolo, qui relie les deux rives de Kalamu, entre les quartiers Matonge et Kimbangu, il s’est rendu sur l’avenue Mombele, où l’on s’attèle à exécuter les travaux sur un tronçon de long de 2,7 km de la route qui va désenclaver cette partie de la capitale.

         Gentiny Ngobila a délié sa langue pour exprimer son satisfecit surv l’état d’avancement des travaux dont les Kinoises et Kinois attendent impatiemment la fin.

         Il a eu à rappeler que si le rythme des travaux avait connu un ralentissement, cela était dû par manque momentané des finances. Et que le gouvernement central a résolu le problème en donnant des moyens pour la relance des travaux restés à l’arrêt pendant un moment. Ainsi, il a assuré que les travaux de construction connaitront une accélération pour parachever ce chantier.

         Par la même occasion, il a indiqué que l’avenue Mombele, longue de 2,7 km, avec 7 mètres de  large bénéficiera des accotements en béton, et d’asphaltage.

         Partant de l’avenue Bongolo, dont les travaux partent de l’avenue Université jusqu’à l’avenue Kasa-vubu, l’autorité urbaine a rappelé que son souci est d’améliorer, non seulement les conditions de mobilité des personnes et de leurs biens, mais aussi de booster le développement économique qui facilite les échanges commerciaux.

Jean-RenéEkofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •