«Congo : les 4 trésors» : une conscience des enjeux et de l’avenir de la Rd Congo

0
119

Même après le 30 juin 2010, date du Cinquantenaire de l’Indépendance de la Rd Congo, la fertilité de ce jubilé continue à se manifester même dans le domaine culturel où on a enregistré la naissance d’un livre pour fêter cet anniversaire. A cet effet, la salle de spectacle du Centre Wallonie-Bruxelles a servi de cadre à la sortie et à la présentation du livre : « Congo : les 4 trésors », œuvre de deux écrivains belges : Alain Huart et Chantal Tombu. Deux intellectuels qui, à force de vivre dans ce pays, ont été séduits par sa beauté et par la puissance du Fleuve Congo qui a tout donné au pays, jusqu’à son nom. Ils l’ont aussi été par le dynamisme et les traditions de sa population. C’est ainsi que l’année dernière, en 2009 donc, ces deux auteurs ont  publié leur premier livre sur la Rd Congo dont le titre est : « Congo, pays magnifique ». Le livre « Congo : les 4 trésors » est une récidive, qui, dans ce foisonnement de beauté et de richesses, a préféré choisir quatre « trésors » dont l’impact est certain sur le vécu quotidiens, sur le développement du pays Congo : il s’agit de l’Eau, de  la Forêt, de l’Agriculture et du Village (la population).

En préfaçant cet ouvrage, l’Ambassadeur de la Rd Congo auprès du Royaume de Belgique et de l’Union européenne Henri Mova Sakany écrit : « Ils ont réussi un mariage mystique entre la Nature et la Culture. On ne sait pas si au commencement était le texte ou la photo. Chantal Tombu, en chimiste du social fait parler les photos alors que même Alain Huart  en   peintre rupestre de l’instant illustre les textes. Ce livre est troublant par sa quête de profondeurs. Il puise très loin les instruments d’élucidation d’un présent qui  se dérobe parfois à nos sens. Il est une recherche de sens qui fustige le simplisme. Loin de stéréotypes et clichés démonisants, il est il est sans à priori, sans jugement de valeur, ni condescendance. » En lisant le livre, chacun peut se rendre compte, comme Mova Sakany, que le Verbe, la Foi et l’Etre congolais ont trouvé là leurs laudateurs lucides quoique impénitents.

          Ce livre s’adresse essentiellement aux Rd Congolais, auxquels il montre qu’il y a encore beaucoup à faire pour  gagner l’avenir. La Rd Congo est un don du Fleuve Congo, un pays où tout converge vers le Fleuve, colonne vertébrale et géniteur des végétations luxuriantes. En cela, Mova Sakany signale aussi que routes, rails, migrations, chants, survie, économie, écologie, libations, rites, activités ludiques…convergent vers le Fleuve Congo. On pourrait dire que le Congo est  « Muana Mayi ».

La Rd Congo : un enjeu planétaire 

          Le Rd Congo reste aujourd’hui un enjeu planétaire Alain Huart et Chantal Tombu le démontrent par les photos et les textes. S’il eût fallu ranger les pays du monde par rapport à la «puissance écologique», le Congo caracolerait dans le peloton de tête. Tout lecteur se rendra compte que c’est un pays de rêve pour tout touriste amateur de  vertiges et de voltiges de la nature. Pour mieux rendre cette réalité, Alain Huart et Chantal Tombu nous ouvrent les yeux sur la beauté extraordinaire du Congo authentique. Conscients des énormes enjeux qui pèsent sur l’avenir de ce

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*