Confusion à l’UDEMO

0
71

L(Union des Démocrates Mobutistes  a tenu un point de presse, hier dimanche 20 mars à son siège afin d’éclairer l’opinion sur les propos tenus  par son leader NZANGA MOBUTU après sa révocation du gouvernement et la dissolution du comité par certains membres  afin de  mettre en place «  le comité de crise ». Celui-ci a pour président le sénateur MASIKINI.

 On rappelle les propos de Nzanga Mobutu leader de l’Union pour des Démocrates ¨Mobutistes (UDEMO) lors de sa révocation au sein du gouvernement : « Mes ambitions sont au-delà de l’UDEMO ». Cela signifie tout simplement que l’intéressé a des ambitions politiques très larges, qui ne se limitent pas à l’Udemo. Cela ne veut pas dire  qu’il a  quitté sa famille politique qui est l’Udemo. En d’autres termes, avec ou sans l’Udemo; Nzanga Mobutu poursuit son chemin, jusqu’à la réalisation de ses ambitions   politiques. Cette précision a été fournie par  le secrétaire général titulaire Gullaume Kahasha.
 Il a  démenti la dissolution du comité du parti de manière informelle par le sénateur MASIKINI pour la mise en place du comité de crise.

 Le secrétaire exécutif de l’Udemo a relevé que dans les statuts, l’article 31 stipule : « le président représente et engage le parti dans tous les actes de la vie civile et politique. Il est en justice tant en demandant qu’en défendant au nom  et pour le compte du parti. Il préside les instances nationales et assure l’exécution de leurs décisions. Il se fait rendre compte périodiquement de la marche générale du parti. Il nomme les animateurs des instances et organes nationaux  du parti.».Par rapport à cet article Zanga Mobutu, qui est le leader du parti est différent du président  national du parti car il n’est qu’une  autorité morale. Et au sujet de la dissolution du comité, des membres de l’Udemo  ne partagent  cette idée  dans  les statuts ; aucun  article  n’a trait à  la création d’un comité de crise. Pire encore  l’Udemo est représente par dix membres dans l’assemblée nationale députés et sénateurs confondus dont trois sont sur place à Kinshasa et les sept autres ailleurs.
 Etant donné que Mobutu Gbiala, président national n’a rien décidé, aucun membre du parti, fondateur ou cofondateur n’a le droit de lever une quelconque  option  ou mesure au sein du parti.
 Il faut noter que l’alliance UDEMO ; AMP et PALU n’engage pas la personne de Nzanga Mobutu. Car les engagements pris entre lui et le pouvoir en place étaient  en deux volets ;
1èr volet : Alliance Nzanga Mobutu et Joseph Kabila;
2èr volet : L’Union des Démocrates Mobutistes (UDEMO) et L’Alliance de la Majorité Parlementaire (AMP).
 A cet effet, le Secrétaire Général de l’Udemo ;Guillaume KAHASHA a invité les militants de son parti à continuer la lutte selon les directives  de son  président national, à sensibiliser de plus en plus la population congolaise à adhérer à leur parti et surtout à s’enrôler massivement  à l’occasion de la révision du fichier électoral.
 Il a rassuré ses militants sur l’état de son parti lequel  se porte bien. Selon lui, Nzanga Mobutu n’a pas démissionné de l’UDEMO.

Dorcas NSOMUE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*