Conformément à la résolution 2277 : Dialogue, la Monusco soutient Edem Kodjo

0
300

Edem KodjoAu cours de son point de presse hebdomadaire de ce mercredi 3 août 2016, la Monusco (Mission des Nations Unies pour la Stabilisation de la RDC) a réitéré sa position en ce qui concerne la tenue du dialogue politique en RDC en vue de l’organisation de l’élection présidentielle dans le délai constitutionnel. Selon Théophane Kinda, porte-parole, la position de la Monusco reste claire, et basée sur la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies qui préconise la tenue du dialogue selon les prescrits de la Constitution du pays.

Conformément à la recommandation du Conseil de Sécurité formulée dans cette résolution, la Monusco, a-t-il indiqué, offre ses bons offices en vue d’aplanir les divergences, en mettant les différentes parties prenantes autour d’une table. De ce fait, il a confirmé le soutien de
la Monusco au facilitateur délégué par l’UA, Edem Kodjo, afin de parvenir à cet objectif.
Théophane Kinda a affirmé à cet effet que la Monusco est consciente des divergences, notamment la récusation d’Edem Kodjo par Etienne Tshisekedi, au nom de l’Opposition, qui entourent la réalisation de ce forum, raison pour laquelle, le groupe de facilitation de la Monusco est actuellement à pied-d’œuvre pour essayer de réunir le maximum des parties prenantes.  Il a expliqué que tous les efforts de la Mission sont actuellement concentrés sur la recherche du consensus avec tous les acteurs dans le pays et en dehors.

Dans le cadre de ces démarches, a-t-il fait savoir, le représentant du Secrétaire général des Nation Unies, Maman Sidikou, a récemment rencontré Etienne Tshisekedi afin d’essayer d’accorder les vues.

Il a également été signalé au cours de cette conférence, la présence d’une délégation du Conseil de Sécurité en RDC. A ce sujet, Théophane Kinda a noté qu’il s’agit d’une mission des NU en visite de routine en RDC, qui a pour objectif, de recueillir des éléments d’informations
sur le processus de sanction sur le trafic d’armes en RDC, renouvelé notamment dans la Résolution 2273. Selon le porte-parole ai de la Monusco, au terme de ses enquêtes, cette Mission va formuler des recommandations selon les constats qu’elle aura fait.
Myriam Iragi

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •