Conflit Ouganda- Rwanda : Lourenço et Tshisekedi tout près du but

0
40

Les présidents Joao Lourenço d’Angola et Félix Antoine Tshisekedi de la République Démocratique du Congo se trouvent sur le point de régler définitivement le conflit entre l’Ouganda et le Rwanda, dont les relations politiques, diplomatiques, commerciales et autres sont restées en veilleuse pendant plusieurs années, à cause des accusations réciproques de déstabilisation. La dernière ligne droite semble avoir été amorcée le vendredi 21 février dernier, au terme de la quadripartite de Gatuna, un poste frontalier entre les deux pays.

                  Cette bourgade est en effet entrée dans l’histoire avec la signature, par les présidents Yoweri Museveni de l’Ouganda et Paul Kagame du Rwanda, du Traité d’extradition des prisonniers détenus de part et d’autre, grâce à la longue médiation de leurs homologues Lourenço de l’Angola et Tshisekedi de la RDC, entamée depuis Luanda, où s’étaient tenues les trois premières quadripartites.

Il ne reste plus qu’à régler quelques détails, notamment la date et le lieu de l’échange des prisonniers, le rétablissement formel des relations diplomatiques, et autres. Un communiqué conjoint a du reste sanctionné cette quatrième rencontre, où un dégel continu du climat politique et diplomatique est observé entre Kampala et Kigali.                                                      Kimp

Communiqué final

Quatrième Sommet quadripartite entre les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la République d’Angola, la République Démocratique du Congo, la République de l’Ouganda et la République du Rwanda

Gatuna/Katuna, 21 février 2020

1.         Comme convenu au troisième Sommet Quadripartite de Luanda, et sur invitation de Son Excellence Joâo Manuel Gonçalves Lourenço, Président de la République d’Angola, s’est tenu le quatrième Sommet quadripartite à Gatuna/Katuna, le 21 février 2020, avec la participation de leurs Excellences, Yoweri Kaguta Museveni, Président de la République d’Ouganda, Paul Kagame, Président de la République du Rwanda, et Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo.

2.         Les Chefs d’Etat ont noté que, depuis leur dernière réunion, des progrès ont été accomplis en ce qui concerne l’engagement des deux parties à faire tout leur possible pour éliminer les facteurs de tension. A cet égard, ils ont salué la libération des prisonniers des deux côtés, ainsi que la garantie de poursuivre ce processus dans le respect de l’Etat de droit et du droit humanitaire international.

3.         Les Chefs d’Etat de la République d’Angola et de la République Démocratique du Congo se sont félicités de la signature de Traité d’extradition entre la République du Rwanda et la République d’Ouganda, réalisé dans le cadre du Sommet quadripartite, constituant ainsi le cadre juridique pour le traitement des affaires judiciaires, y compris celles liées à des activités présumées subversives pratiquées par les nationaux sur le territoire de’ l’autre partie.

4.         Le Sommet a recommandé que la République d’Ouganda devra vérifier les allégations de la République du Rwanda au sujet des actions provenant de son territoire, perpétrées par les forces hostiles au gouvernement rwandais. Si avérées, le gouvernement ougandais prendra toutes les mesures pour y mettre fin, ainsi que des mesures préventives pour que cela ne se répète plus.

5.         Une fois cette recommandation remplie et communiquée aux Chefs d’Etat, les facilitateurs conviendront, dans un délai de 15 jours, de la tenue d’un Sommet quadripartite à Gatuna/Katuna pour la cérémonie solennelle de réouverture des frontières et la conséquente normalisation des relations entre les deux pays. Cette action doit être vérifiée et confirmée par la Commission Ministérielle Ad-hoc pour la mise en œuvre du mémorandum d’entente de Luanda.

6. Leurs Excellences, Yoweri Kaguta Museveni, Président de la République d’Ouganda et Paul Kagame, Président de la République du Rwanda, ont une fois de plus félicité le dévouement et l’entière disponibilité de Son Excellence Joâo Manuel Gonçalves Lourenço, Président de la République d’Angola et de Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo, dans la recherche d’une solution pacifique dans le cadre de la réconciliation entre les deux pays frères.

Fait à Gatuna/Katuna, le 321 février 2020

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •