Conférences-débat de la Linelit pour rapprocher les parlementaires de leur base

0
70

Des conférences-débat d’un jour, organisées par la Ligue Nationale pour les Elections Libres et Transparentes (Linelit) autour du thème : « Rapprocher les parlementaires de Kinshasa de leur base » se sont tenues le vendredi 16 avril 2010, dans la grande salle de conférences de la paroisse catholique Notre-Dame de Fatima, dans la commune de la Gombe. A cette occasion, plusieurs députés et sénateurs nationaux et provinciaux ont répondu à l’appel et ont exposé leurs points de vue sur ce thème, dans des discussions, en interaction avec des invités venus de tous les horizons de la Ville de Kinshasa. Cela, dira Jérôme Bonso, président de la Linelit, procède d’un contrôle citoyen parce que la population kinoise a le droit de suivre les actes posés par les dirigeants et de  demander des comptes en cas de manquements, directement ou indirectement par ses représentants.
 
          En effet, dans son mot d’ouverture, Bonso a souligné le fait que cette démarche qui repose sur l’engagement civique, reste orientée vers l’obligation de rendre compte. Tout en remerciant la Fondation Konrad Adenauer (FKA) qui le soutient dans cette action et les parlementaires qui ont accepté de se prêter pour animer cette matinée, il a noté que ce débat se tient au moment où le pays tend vers  la tenue des élections locales, législatives et présidentielles et à un an de la fin de la législature actuelle. Il pense ainsi offrir cette opportunité aux élus et à leur base pour dialoguer et établir un modus vivendi politique, un contrat de confiance qui impose un ensemble de règles, de méthodes et d’actes permettant l’expression de la souveraineté et des choix populaires.
          L’exposé du président de la Linelit a été suivi par celui du représentant de la FKA, Tinko Weibezahl, qui, en quelques mots a présenté l’historique, les objectifs et le travail abattu par son organisation dans notre pays et ailleurs dans le monde. Quatre grands exposés ont été programmés pour les participants sur les sous-thèmes tels que : « Rapport entre Sénat et Assemblées provinciales » tenu par Ekombe Mpetshi ; « Député national : ses missions et ses moyens de contrôle parlementaire » par Dénis Kambayi Cimbumbu ; « Relations entre l’Assemblée nationale et les autres institutions : collaboration et résolution des conflits » par Musa Kalema et, enfin, « L’Assemblée provinciale de Kinshasa face aux gouvernements central et provincial » par Martin Fayulu Madidi.
 
SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*