Concertations Nationales : 1ère réunion de prise de contact entre le présidium et les « composantes »

0
42

minaku-kengoHier jeudi 15 août en la salle des banquets du Palais du peuple, une réunion de prise de contact  a eu lieu dans la soirée entre le praesidium et les composantes des Concertations nationales, en présence des membres du secrétariat technique de cette palabre nationale et du vice-président de l’Assemblée Nationale, Mwando Nsimba  en vue de la constitution du comité préparatoire de ces assises.

Du coté de la majorité,  les ténors de cette famille politique étaient bien présents à l’exception  du MSR, qui a suspendu sa participation à ces concertations nationales à la suite de la condamnation par justice congolaise de son député.

Evariste Boshab, Olivier Kamitatu, Lambert Mende, Lumanu, Lutundula …ont  répondu à ce rendez-vous.

A l’opposition,  deux groupes sur les quatre que compte cette famille politique ont pris part à cette réunion, le MLC et Alliés représenté par Thomas Luhaka, Secrétaire général du parti cher à jean pierre Bemba, et les libéraux avec en tête d’affiche, José Makila.

Les autres groupes parlementaires, UDPS et Alliés, UNC et alliés ont maintenu leur boycott.

Les Forces Acquis au changement, plateforme de l’Opposition sous la conduite de  Fayulu, n’a pas fait le déplacement du Palais du peuple.

L’opposition extraparlementaire avec  Lisanga Bonganga, le professeur Mampuya, Bonanza, Bofasa Djema encore convalescent  a eu une bonne place dans cette première réunion de prise de contact

            Quant à la société civile, elle n’a pas pu se mettre d’accord sur son quota à ce comité préparatoire.

            Le praesidium pourra offrir ses bons offices demain matin  pour aider cette composante à trouver un consensus afin d’intégrer ledit comité préparatoire.

            A la sortie de la réunion, tous ont témoigné de l’ambiance conviviale qui a caractérisé cette rencontre. Evariste Boshab  a loué le sens du patriotisme de tous les acteurs présents à cette réunion.

            Lambert Mende a affirmé que cette réunion était une épreuve éloquente que les congolais sont capables  de parler des problèmes de leur pays dans une ambiance de famille, au-delà de leurs divergences politiques.

Jose Makila de l’opposition parlementaire, a déclaré que ces concertations nationales devaient  renforcer la cohésion nationale, indispensable pour résoudre définitivement la guerre devenue récurrente à l’Est.

            Sur l’absence de ses camarades de l’opposition à cette réunion, Makila a estimé que  leurs revendications sont légitimes et le praesidium devrait en tenir compte pour un dialogue inclusif.

            Il a néanmoins fait savoir que le contact se poursuit pour les amener à rejoindre le train des concertations nationales et poser tous leurs préalables à l’intérieur.

ERIC WEMBA 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*