Concertation Gouvernement-Parlement :la RDC vers un « Collectif budgétaire »

0
77

Une séance de travail a réuni, hier lundi 27 avril 2020, autour du Premier ministre Ilunga Ilukamba, la présidente de l’Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda, et son collègue du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, avec la participation des ministres Jean-Baudouin Mayo du Budget, José Sele Yalaghuli des Finances et Deo Nkusu des Relations avec le Parlement. Au menu de cette réunion figurait l’examen de la situation économique et sociale du pays par rapport aux retombées négatives des mesures de prévention et de lutte contre le coronavirus en République Démocratique du Congo comme sur d’autres parties du monde. A l’issue de leurs échanges, l’unanimité s’est dégagée autour de la nécessité d’adopter un « Collectif budgétaire », un exercice qui pourrait intervenir au milieu du mois de mai.

            Selon le Premier ministre, qui s’est confié à la presse au terme de la concertation, les indicateurs économiques du moment, caractérisés par la baisse drastique des opérations d’import et export, ainsi que la baisse sensible des recettes préalablement attendues dans le cadre du budget national pour l’exercice 2020, exigent absolument l’adaptation des dépenses publiques aux moyens disponibles au niveau de la caisse de l’Etat.

            Il a reconnu que la situation socio-économique du pays est fort précaire, compte tenu de l’arrêt brutal des activités économiques, commerciales, sociales et autres.

            Le constat général fait par le Premier ministre et ses interlocuteurs est qu’il n’est plus possible au gouvernement de réaliser, en recettes comme en dépenses, le budget initialement voté au Parlement pour 2020, à hauteur de 11 milliards de dollars américains.

            Un correctif, dans le sens de la baisse des prévisions des recettes comme des dépenses s’impose. D’où l’impératif de ficeler un « Collectif budgétaire » pour permettre la modification de la loi des finances.

                                   Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •