Compromis trouvé à l’Onatra : la paie ce jeudi !

0
59

Agents et cadres de l’Office national de Transport (Onatra) ont, enfin, rangé leurs « armes » après que la ministre des Transports et la haute direction de l’Office eurent trouvé une solution à leur mouvement de revendication déclenchée hier dans la matinée où des pneus ont été brulés et des rameaux plantés à chaque issue du siège social de l’entreprise.

La note affichée aux valves de la délégation générale après moult tractations a, enfin, apaisé les uns et les autres : L’Adg et l’Adf ont, dans leur circulaire, appelé la troupe au calme et donné des assurances de l’apurement des salaires du mois de février et le début de la paie du mois de mars 2010.

Pius Mukulungunzu, vice-président de la délégation syndicale nationale a porté à la connaissance du Phare que la revendication ne concernait pas que le volet paie. Elle visait aussi, a-t-il précisé, à obtenir la main levée sur les comptes de l’Onatra, objet de saisies par des entreprises sœurs. Il a cité, pêle-mêle, la Dgrad, l’Inpp, King Pneus et la Dgi comme entreprises qui réclament leu dû à l’ex-Otraco. « L’Onatra n’est pas que débiteur, il est aussi créancier et l’Etat congolais lui doit environ 540 millions de dollars américains », a révélé le syndicaliste. Peut-on connaître la hauteur des fonds  visés par la saisie ? Je ne sais pas mais je sais que c’est devenu une pratique visiblement dirigée contre l’Onatra alors que le Premier ministre a demandé aux entreprises du portefeuille de ne pas se gêner dans leurs gestions, a répondu Mukulungunzu. L’interlocuteur du quotidien de l’avenue Lukusa s’est dit fort consolé  que le salut soit venu de la Banque internationale du crédit (Biac) qui s’est dit disposée à libérer un fonds nécessaire à couvrir les arriérés de salaires et permettre le début de la paie du mois de mars.  

 D-I.K

 

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*