Collation des grades à l’ENF : le DG Mbuyu invite les lauréats à plus de rigueur dans la vie professionnelle

0
89
C’est dans une ambiance de fête qu’a eu lieu la cérémonie de collation des grades et de clôture de l’année académique 2011-2012 à l’Ecole Nationale des Finances (ENF). Sur un total de 314 finalistes pour l’ensemble des filières organisées à l’ENF,  on a enregistré 42 distinctions et 268 satisfactions. Il y a eu un abandon et 3 étudiants ajournés pour mémoire, a précisé Edouard Munkokole, directeur chargé des études à l’ENF(D.E). 
Avant la proclamation, le directeur de l’ENF, Denys Mbuyu Manga a  indiqué que cette cérémonie constituait une opportunité pour l’ENF de faire le bilan des actions menées au cours de l’année académique 2011-2012. Le dernier calendrier qui vient d’être clôturé a été très chargé pour l’ENF, a-t-il indiqué. Le programme de renforcement des capacités des agents et cadres en matière des finances publiques et assurances pour la formation initiale et continue a été correctement exécuté malgré les multiples difficultés rencontrées, a-t-il révélé. 
Il a rappelé qu’un séminaire de formation destiné au personnel féminin du ministère des Finances portant sur les Finances publiques, la passation des marchés publics, la bonne gouvernance, le code de conduite de l’agent public de l’Etat,…a été organisé à l’ENF du 2 au 14 juillet 2012. La direction de l’ENF avait également organisé pendant trois jours (du 30 mai au 1er juin 2012) des journées scientifiques avec plusieurs thèmes pour le renforcement des capacités des étudiants dans le domaine des Finances publiques. Il a soutenu  que ces travaux scientifiques  avaient connu un grand succès grâce à l’encouragement et à l’appui financier de l’autorité de tutelle ainsi que l’apport technique des secrétariats généraux des régies financières. Il a noté quelques problèmes qui bloquent le bon déroulement des enseignements à l’ENF. Il s’agit du non versement régulier des frais de fonctionnement, l’insuffisance de matériel informatique malgré le don de la coopération française, la vétusté du mobilier de bureaux datant de 1989, la réhabilitation du patrimoine immobilier de l’ENF et l’insuffisance des locaux. « Nous ne pourrons douter que ces obstacles seront levés pour mieux garantir le succès de la prochaine année académique. Nous demandons à nos partenaires de ne cesser d’appuyer l’ENF et de l’accompagner dans sa mission de formation»,  a souhaité Denys Mbuyu. Il a invité les lauréats à plus de rigueur dans leur vie professionnelle
Le représentant du vice-ministre des Finances, avant de déclarer close l’année académique 2011-2012, il a félicité les finalistes et les a invités à travailler dur dans leur milieu professionnel.
 
Muriel Kadima
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*