CNSS – AISS : l’Afrique Centrale unie pour l’harmonisation des législations sociales

0
83

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) s’ouvre de plus en plus au monde. Telle est la raison de l’organisation, en collaboration avec l’Association Internationale de Sécurité Sociale pour l’Afrique  Centrale, du 4ème séminaire du Bureau de Liaison de l’AISS pour l’Afrique Centrale (BLAISAC), du 09 au 11 septembre 2019 à Kinshasa, à l’hôtel Rotana, dans la commune de la Gombe.

            Ce 4ème séminaire technique est placé sous le thème :« L’harmonisation des législations des régimes de protection sociale en Afrique Centrale ». Ce forum des spécialistes de la région en matière de sécurité sociale portera principalement sur le partage d’expériences entre Etats, afin de pouvoir trouver des mécanismes communs, mais efficaces de protection sociale de leurs citoyens.

            Les participants devraient faire l’état des lieux au sujet des législations sociales en vigueur ; voir comment les adapter au contexte socio-économique actuel ; comment mettre en œuvre les dispositions  de la Norme 102 dans la question de la protection sociale, etc. Et, comme résultat attendu, c’est avant tout la mise en œuvre des mécanismes d’harmonisation de la sécurité sociale au profit de populations de l’Afrique Centrale, a fait savoir le président du comité directeur du BLAISAC, Romaric Ghislain Youmbou Mbodot.

            Dans son mot de bienvenue,  la Directrice générale de la CNSS, Agnès Mwad  Nawej Katang, a remercié le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, d’avoir accepté que la RDC puisse accueillir ce forum, et salué le programme du 1er ministre,  dont la protection sociale constitue le 11me pilier.

            Pour la ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale, Néné Nkulu, représentée par la Secrétaire générale de son ministère, la participation de chacune des parties prenantes est la preuve d’un engagement ferme à contribuer à l’action du Bureau Régional de l’AISS pour l’Afrique  centrale.

            « Votre présence, mesdames et messieurs, témoigne de tout le crédit que vous placez en notre pays, et traduit votre reconnaissance des efforts entrepris par les hautes instances  dirigeantes de notre pays, afin de rendre effective, une administration efficiente de la sécurité sociale », a souligné Agnès Mwad, Directrice générale de la CNSS (Caisse Nationale de Sécurité Sociale).

            On rappelle que ce 4me séminaire vise la mise en œuvre des normes et principes internationaux en matière de sécurité sociale, considérés comme des fondements clés du plan mondial pour l’élaboration des systèmes et régimes de protection sociale. Ceux-ci déterminent le sens et la définition du contenu du droit à la sécurité sociale et constituent en réalité des outils essentiels pour la réalisation et la mise en œuvre effective d’une approche de protection sociale basée sur des droits solides et pérennes.

            « La RDC, en tant que membre de l’Organisation Internationale du Travail, de la CIPRES ainsi que de l’AISS, à travers la CNS s’est toujours préoccupée de l’harmonisation de sa législation de sécurité sociale aux normes, recommandations et dispositions juridiques internationales, auxquelles elle a adhéré, notamment la Convention 102 concernant la norme minimum de sécurité sociale, la recommandation 202 sur les socles de protection sociale et les dispositions de la Conférence Interafricaine de la Prévoyance Sociale.

            C’est  dans cette optique qu’il a plu au gouvernement de la République d’entreprendre une réforme de grande envergure, plus de 50 ans après l’organisation du régime général sous l’empire du Décret-loi de 1961, dont l’essentiel de dispositions étaient devenues obsolètes et sources de dysfonctionnement »,  a-t-elle indiqué. 

            Il sied de noter que ces assises connaissent la participation des délégués du Cameroun, du Gabon, de la République Centrafricaine, du Congo/Brazzaville, des Comores, sans oublier ceux de la Caisse Nationale des Agents Publics de l’Etat et de la Mutuelle de Santé des Enseignants de la République Démocratique du Congo.

Dorcas NSOMUE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •