Ce mardi devant l’Assemblée Nationale :le grand oral du Premier ministre

0
143

A la tête d’un gouvernement fort de 66 membres depuis le lundi 26 août 2019, le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba est attendu ce mardi 03 septembre dans la salle des Congrès du Palais du peuple, pour la présentation de son programme d’action aux députés nationaux réunis en plénière. Ce grand oral devrait intervenir peu après l’ouverture de la séance par la présidente du bureau de l’Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda, prévue à 12 heures.

            En principe, la plénière de ce mardi devrait se limiter à la présentation du texte et aux réactions des membres de la Chambre basse du Parlement. Selon la tradition, un délai de 48 heures devrait être accordé à l’orateur pour revenir répondre aux préoccupations des élus du peuple.

            Toutefois, s’il le désire, il pourrait répondre à certaines questions à chaud, quitte à revenir le jeudi 5 septembre pour les détails. L’investiture proprement dite du premier gouvernement du premier quinquennat du Chef de l’Etat pourra avoir lieu le même jeudi.

            En attendant d’en arriver, le draft du chef du gouvernement se trouve déjà en circulation dans les réseaux sociaux depuis 48 heures. Grosso modo, le programme d’action de Sylvestre Ilunga s’articule autour de ce qu’il appelle les « 15 piliers clés » pour bâtir un nouveau Congo.

Ces principales articulations concernent la pacification du pays, la réconciliation, la cohésion et l’unité nationales ; le renforcement de l’autorité de l’Etat, la promotion de l’Etat de droit et de la démocratie ; la redynamisation de la diplomatie ; la lutte contre la corruption et les crimes économiques ; l’amélioration de la gouvernance dans la gestion des ressources naturelles, des entreprises du portefeuille et des finances de l’Etat ; l’amélioration du climat des affaires, la promotion de l’entreprenariat et de la classe moyenne ; la modernisation des infrastructures de base et l’aménagement du territoire national ; la promotion et le développement des technologies de l’information et de la communication ; la lutte contre le changement climatique et la création des conditions d’un développement durable ; l’amélioration des conditions sociales de la population ; le développement du secteur de l’eau et de l’électricité ; la lutte contre la pauvreté et la marginalisation sociale ; l’autonomisation de la femme et la promotion de la jeunesse ; la promotion de la culture, des arts, des sports et des centres de loisirs.

            En somme, il s’agit du résumé du programme d’action présenté en son temps par le Chef de l’Etat, à l’occasion de son investiture à la magistrature suprême du pays. L’ambition de ce nouveau projet de société est de gouverner autrement le pays, au mieux des intérêts de ses populations, en ayant pour devise «  le peuple d’abord » et pour fil conducteur la lutte sans merci contre les antivaleurs (corruption, concussion, impunité, trafic d’influence).            Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •