Caritas Congo en guerre contre la Covid-19 à Kinshasa

0
49

Le Cardinal Fridolin Ambongo a procédé, hier mardi 9 juin 2020, au centre Lindonge, dans la commune de Limete, au lancement de la campagne de sensibilisation des populations et de protection des personnes les plus vulnérables contre la pandémie de la maladie à Coronavirus dans la ville de Kinshasa. Il a rendu grâce au Saint Siège et la Caritas Développement Congo pour cette initiative heureuse en cette période où la Covid 19 se fait de plus en plus menaçante. Ce travail de sensibilisation, placé sous la bénédiction divine, permettra à chaque Kinois de recevoir le message approprié, afin d’adopter une attitude adéquate, a dit l’archevêque de Kinshasa, le Cardinal Fridolin Ambongo. Car, a-t-il poursuivi, les statistiques journalières démontrent qu’il faut prendre le risque très au sérieux, étant donné que n’importe qui peut attraper cette maladie.

         Pour sa part, Nakwagelewi-ata- Deagbo, Secrétaire exécutif de la Caritas Congo Asbl a, dans son allocution, relevé qu’alors que la République Démocratique du Congo cheminait vers la fin de la 10ème épidémie de la maladie à Virus Ebola, une autre maladie, dite Coronavirus, est apparue.

         La réussite de ce projet  est liée à la réponse du  Dicastère Service pour le Développement Humain Intégral du Saint-Siège et du Secrétariat général de la Caritas Internationalis à l’appel lancé par la  Caritas Congo Asbl aux personnes de bonne volonté pour voler au secours de la population de Kinshasa, accablée par cette terrible pandémie de la Covid-19, a indiqué Nakwagelewi-ata-Deagbo, Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl.

         Cela étant, des efforts ont été conjugués  par eux pour trouver des fonds en vue de procéder à la sensibilisation des populations et protéger les personnes les plus vulnérables contre la pandémie de la Covid-19. Il s’agit spécialement des personnes de 3ème âge dont certaines sont hébergées dans 8 hospices de vieillards de Kinshasa qui recevront des dispositifs de lavage des mains et des produits d’assainissement. Durant trois mois, il sera question, pour les équipes de sensibilisation, de déployer des crieurs, banderoles, affiches, véhicules équipés des lance-voix à travers les quartiers et communes de Kinshasa. C’est l’unique façon d’atteindre les quartiers et communes les plus pauvres où les fréquentes coupures d’électricité ne permettent pas à la population d’accéder aux messages diffusés à travers les médias audiovisuels.

         Une manière, a poursuivi le Secrétaire Exécutif de la Caritas Congo Asbl, pour le projet de casser la pernicieuse rumeur de dénégation de la Covid-19 délibérément entretenue par des personnes mal intentionnées, qui veulent induire les masses en erreur et favoriser l’embrasement de la ville de Kinshasa ainsi que de la RDC. Ces crieurs, pour une meilleure interaction avec la population, ne sont autres que des relais communautaire formés et familiarisés avec les réalités de leurs quartiers et communes.

Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •