Camp Munganga (Ngaliema) : des inciviques pillent une famille en plein «matanga»

0
170

Une désagréable surprise attendait, dans la nuit du mardi 25 mars 2014, la famille de madame  Jeanne Ngoma, une « Maman Mokambi » de la paroisse Saint Gyavira, au Camp Munganga, dans la commune de Ngaliema, décédée le vendredi 21 mars, ainsi que toutes les personnes venues participer à la veillée mortuaire, en attendant la sortie du corps de la morgue. En effet, pendant que tous les participants au « Matanga » méditaient sur la disparition de cette brave dame, des inciviques en uniforme et armés se sont annoncés au numéro 1/bis de l’avenue Lumumba.

Cinq d’entre eux se sont positionnés devant cette parcelle clôturée et pourvue d’un portail, laissé ouvert pour la circonstance, tandis que les autres, dont le nombre était difficile à évaluer, ont fait irruption à l’intérieur. Deux coups de feu tirés en l’air, ont suffi pour intimider tout le monde.

Profitant de la peur qui avait gagné tout le monde, les inciviques se sont livrés à un pillage systématique de l’argent, des téléphones portables, des bijoux, des habits et chaussures de valeur, etc. Ils ont même saisi auprès des enfants de la défunte, les nommés Mamie et Antoine, les fonds déjà collectés pour l’organisation des funérailles. Quant à leur locataire, un certain Mbanza, il a été sommé de leur remettre la somme de 350 dollars qu’il gardait dans sa maison.

Selon les dires de Mamie et Antoine, les malfaiteurs détenaient des renseignements précis sur les occupants de la parcelle, parce qu’ils les appelaient tous par leurs noms. Un jeune garçon du quartier, présent sur les lieux, et qui a curieusement échappé au « pillage », est soupçonné de leur avoir servi d’indicateur. Recherché le lendemain matin, il était introuvable. On a appris qu’il a voyagé pour une destination inconnue.

Héritier Matenga Masisa (stg/UPN)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*