Budget : l’Unc prend le contrôle de la chaîne des dépenses !

0
1288

On ne change pas une chaîne des dépenses sur un coup d’humeur. C’est pourtant ce qui semble être le cas au ministère du Budget, où la semaine a démarré hier dans une inexplicable confusion.

Selon les informations disponibles, l’équipe qui gère la chaîne des dépenses depuis plus de huit ans a été brutalement  priée lundi d’aller voir ailleurs. Une décision radicale prise par le Vice-Premier Ministre Baudouin Mbayo pendant le week-end. Aucune explication n’a été donnée quant aux raisons profondes pouvant motiver cette mesure.

Au nombre des victimes, on compte des hommes d’expérience, notamment l’inusable Jean-Pierre Kimbondo, qui assumait jusque-là la fonction de directeur du contrôle budgétaire. L’homme devrait être remplacé par M.Djamba que l’on dit être un cadre du parti de Vital Kamerhe, dont M.Mayo est statutairement le Secrétaire général.

            En pleine tempête liée aux détournements monstres des fonds alloués à  la réalisation des travaux de 100 jours du Programme du Chef de l’Etat, il est surprenant de voir le ministre du Budget bousculer ce que l’on peut considérer comme étant « la mémoire » de tout ce qui a  été fait ou  programmé depuis le début de la mandature pour faire place à  des hommes dont le choix serait motivé par leur filiation politique. On tombe là dans une sorte de privatisation d’un ministère important qui ne peut qu’inquiéter tout citoyen soucieux de la préservation des intérêts de la collectivité. Non seulement parce qu’elle tourne le dos à l’esprit de transparence qui doit caractériser la gestion des affaires publiques, mais surtout, elle est susceptible de générer un dysfonctionnement majeur au sein de l’Exécutif.

            Selon des informations de dernière minute, il semble que les fonctionnaires malmenés paient en réalité le prix de leur refus d’être robotisés car on leur demandait d’allouer, les yeux fermés, deux millions de dollars à Mabunda et Thambwe Mwamba pour l’organisation d’un congrès que tout le monde savait illégal. A l’heure où la nation est confrontée à plusieurs défis, n’est-il pas irresponsable que de jeter ainsi l’argent par la fenêtre alors que l’ensemble de notre peuple en a besoin pour la prise en charge de la pandémie de coronavirus, des multiples catastrophes naturelles qui endeuillent nos provinces etc ? Pourquoi débloquer des fonds pour des  affaires chimériques, sans la moindre garantie de les récupérer ?

            En tout état de cause, rien n’autorise la transformation d’un ministère en boite privée, où tout se traite en famille (Unc), à l’abri du regard et en dehors de tout contrôle.

C’est un abus de pouvoir qu’il convenait de dénoncer et qui doit être absolument corrigé.

L.P.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •