BRUXELLES : MARÉE HUMAINE POUR L’ADIEU À ÉTIENNE TSHISEKEDI

0
519

C’est une véritable marée humaine qui s’est déplacée le dimanche 26 mai 2019 à l’occasion de la messe célébrée par les prêtres du groupe Épiphanie. pour dire adieu à Feu Étienne Tshisekedi. L’église Charles Saint Charles Borromée de Molenbeek-Saint-Jean a refusé du monde.

Décédé à Bruxelles le 1er février 2017, Étienne Tshisekedi n’avait toujours pas eu droit à des funérailles. Durant plus de deux ans, son corps est resté bloqué dans un funérarium de Bruxelles, le régime de Joseph Kabila n’ayant jamais émis des signaux suffisamment positifs pour que le fondateur de l’UDPS soit inhumé en RD Congo.

            Présence remarquée et assise entre le couple Jean-Claude Tshisekedi-Isabelle Kibassa, Maman Marthe Kasalu, veuve d’Étienne Tshisekedi et mère de l’actuel Président de la RD Congo, Félix Antoine Tshisekedi.

            Voici le message d’accueil avec lequel Mr l’abbé Gilbert Yamba a commencé le culte.

            « Si nous nous sommes retrouvés dans cette église Saint Charles Boromée en ce moment, c’est pour rendre un dernier hommage à notre papa Étienne Tshisekedi wa Mulumba, celui que les Congolais appellent affectueusement « Le Sphinx de Limete » , Leader Maximo, Ya Tshitshi, Moïse, le Libérateur, le Père de la démocratie congolaise etc. Je préfère parler de lui au présent parce que cet homme est immortel. Je fais mienne cette devise du Panthéon : Aux grands hommes , la patrie reconnaissante . C’est un grand Homme, un grand Leader, un grand visionnaire pour son Congo, un grand Homme courageux, un homme constant dans son combat pour la recherche de la démocratie et de la liberté. Le Congo a l’obligation morale d’être reconnaissant envers ce grand Homme.

            Il a aidé le peuple congolais à sortir de sa peur; il a aidé le peuple congolais à sortir de sa léthargie; il a aidé le peuple congolais à sortir de la culture de la fatalité . Il a aidé le peuple congolais à se mettre debout pour prendre son destin en main.

            Il n’a pas lutté pour sa province, il a lutté pour toutes les Congolaises et tous les Congolais, sans exclure personne. Comme Gandhi, Martin Luther King et Mandela, Papa Étienne Tshisekedi Wa Mulumba fait partie de ces personnes rares qu’on ne peut avoir qu’une seule fois dans un siècle. Malheureusement, ils sont toujours incompris, parce qu’ils sont en avance par rapport à leur temps. Ce combat, il ne l’a pas mené seul. Il l’a mené avec notre chère mère Maman Marthe ici présente… Maman Marthe a accompagné son mari dans ce combat. Trop jeune, elle a enduré des humiliations de toutes sortes avec tous ses enfants. Un combat que beaucoup de jeunes d’aujourd’hui ne peuvent pas accepter.

            « Une grande dame, à côté d’un grand homme» dit-on. Maman Marthe, merci pour tout, et je demande d’applaudir pour elle. Maman Marthe et Papa Étienne nous ont appris le sens de la fidélité à ses convictions. Le sens du courage, le sens de la constance, le sens de la ténacité, le sens d’abnégation , le sens de la complicité pour la recherche du bien commun. Toute leur vie, c’est une vie sacrifiée pour le bien-être du peuple congolais. Soyez-en remerciés. Vous avez préparé le chemin pour cette flamme qui commence à s’allumer aujourd’hui au Congo. Nous sommes sûrs que cette flamme ne va plus s’arrêter.

            Chers bien-aimés dans le Seigneur, parfois nous n’avons pas le courage de nous battre. Parfois nous n’avons pas l’esprit de sacrifice. Nous qui vivons aujourd’hui avec la culture de l’immédiateté, nous semons à huit heures du matin, et nous voulons voir le résultat à midi. Et quand nous ne voyons pas le résultat, nous nous décourageons assez facilement. Cela reflète notre nature, qui est une nature des êtres faibles, des êtres pécheurs. C’est cette nature que nous confions maintenant au Seigneur, en implorant sa miséricorde. ». A l’issue du culte, la veuve Tshisekedi a beaucoup de difficultés pour se frayer un chemin de l’église à sa voiture.

            C’est à une véritable ovation en dehors de l’église que Maman Marthe a eu droit à une véritable ovation avant de se séparer des centaines de personnes qui s’étaient déplacées pour dire adieu à Étienne Tshisekedi. Toutes ces personnes resteront là durant encore longtemps avant de libérer les lieux.

Bruxelles, le 27 mai 2019

Cheik FITA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •