Brouillard autour d’un viol sur mineure

0
66

Léonard Tumuteka a saisi la justice pour dénonciation calomnieuse et imputations dommageables contre Hélène Matondo, Vicky Mayanda et Flora Lambi, qui l’accusent d’avoir violé leur fillette et sœur, âgée de 17 mois. Inscrite sous le RP 8323/III, le tribunal de paix/Assossa a instruit cette affaire au cours de l’audience d’hier jeudi  14 mai 2015. Le plaignant et les trois accusés ont tous comparus en personnes, assistés de leurs avocats.

Selon l’avocat de Léonard Tumuteka, son client et les accusés, (qui sont la mère, le père et la sœur de la fillette) habitaient tous la même parcelle.  Mais en date du 15 janvier  2015, celui-ci avait été surpris chez lui à la maison par deux policiers d’un sous-commissariat des environs, venus l’arrêter, munis d’une convocation. Une fois au poste de police, il sera mis au cachot suite à la plainte portée contre lui par Hélène Matondo, l’accusant de viol sur son enfant.

Selon la version des faits de l’accusation, sans mener aucune investigation, la mère de la fillette et sa sœur Flora Lambi, vont faire circuler la nouvelle selon laquelle Léonard Tumuteka aurait violé leur fillette et soeur. Après quelques temps, a indiqué l’avocat, Hélène Matondo se rendra compte qu’elle faisait fausse route. Elle va retirer sa plainte et demander à l’OPJ du sous-commissariat de relâcher le présumé violeur de sa fillette.

Mais non content de la libération du jeune homme, Vicky Mayanda, le père du bébé, va à son tour demander à l’OPJ d’incarcérer à nouveau le plaignant. L’affaire sera cette fois transférée au parquet où ce dernier sera mis en prison. Après instruction de l’affaire au parquet, a poursuivi l’avocat du plaignant, le juge va faire une réquisition pour une expertise médicale sur l’enfant. Les résultats de cette expertise, a-t-il soutenu, ont prouvé qu’il n’y avait pas eu viol, ni de près, ni de loin.

Suite à ce constat, Léonard Tumuteka a saisi la justice et sollicite  la condamnation d’Hélène Matondo et Vicky Mayanda pour dénonciation calomnieuse, et de Flora Lambi et Hélène Matondo pour imputations dommageables. En plus des dommages et intérêts, il demande le remboursement de 2.700 $, montant déboursé pour obtenir sa liberté provisoire au niveau du parquet.

Appelée à la barre pour témoigner, Hélène Matondo a expliqué qu’étant voisins, elle avait l’habitude de laisser son enfant en compagnie de Léonard. Mais un jour, vers 14h00, elle a entendu son bébé pleurer fortement dans la maison du plaignant. Quand elle était venue chercher sa fillette auprès du précité, elle s’était entendue dire que la petite pleurait parce que le courant était parti. A l’en croire, après avoir récupéré l’enfant des mains de son voisin, elle avait remarqué que sa fillette avait quelques plaies au niveau de ses parties intimes. Le lendemain, elle l’avait amenée auprès d’une femme-médecin pour consultation.

         Tout en lui demandant de bien protéger sa fille, elle lui avait dit que l’hymen était intact.

         C’est après une chaude discussion entre elle et le plaignant, a-t-elle laissé entendre, qu’elle était allée porter plainte au sous-commissariat de police.

         Prenant la parole à son tour, l’avocat des cités s’est opposé à l’instruction de l’affaire au tribunal, estimant qu’elle était encore pendante au niveau du parquet, contrairement, a-t-il soutenu, aux affirmations de l’accusation selon lesquelles le dossier aurait été clôturé à ce niveau. Il a rappelé qu’en matière de viol, dès qu’il y a eu pénétration ou simples attouchements, c’est le viol.

         Après avoir entendu les deux parties, le tribunal a suspendu l’audience et renvoyé la poursuite de l’instruction dans deux semaines, tout en demandant au plaignant d’apporter la preuve de la suite du procès au niveau du parquet en ce qui concerne la dénonciation calomnieuse, ainsi que les deux témoins qu’il a cités au tribunal, s’agissant des imputations dommageables.

Tabitha Mukuba et Stéphanie Kumba (stg UPN) et Myriam Iragi

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •