Bientôt un méga bac entre Zongo et Bangui

0
51

Un méga bac, d’une capacité de 50 tonnes, est en construction depuis plusieurs semaines au chantier naval de la SCTP (Société Commerciale des Transports et des Ports), à Kinshasa. Sa mission, une fois terminé, est d’assurer le trafic fluvial entre la ville congolaise de Zongo, dans la province du Sud-Ubangui, et la capitale de la République Centrafricaine, Bangui.

Cette unité flottante, apprend-on, est un don du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, aux compatriotes de cette partie de la République, ainsi qui le leur avait promis en décembre 2019, lors de sa dernière visite aux sinistrés de cette ville, en marge des inondations qui les avaient frappés.

Dans le souci de s’assurer la bonne évolution des travaux de montage de ce bac, le Président de la République a effectué le déplacement du chantier naval de l’ex-Onatra le mardi 14 septembre 2021, en fin d’après-midi, peu après avoir présidé la cérémonie de remise des certificats, de sa propre main, aux lauréats de la 6me promotion de l’ENA (Ecole Nationale d’Administration). Selon le constat fait sur le terrain, tout se passe bien.

A cette occasion, Victor Rutalinga Cizungu, le Directeur général de la firme Oriental Road and Construction, qui s’occupe de l’aménagement de ce méga bac, a assuré le Président de la République de la ferme détermination de son entreprise à achever cet ouvrage au plus tard à la fin du mois de décembre de l’année en cours.

Doté de deux groupes propulseurs, ledit bac devrait être en mesure d’assurer un important trafic des passagers et des marchandises entre Zongo et Bangui. On laisse entendre qu’il sera capable de transporter même des véhicules remorques.

Présents mardi au chantier naval de la SCTP, le gouverneur de la province du Sud-Ubangui, Claude Mabenze, le ministre du Commerce Extérieur, Jean-Lucien Busa, et le Directeur de cabinet adjoint du Chef de l’Etat, Olivier Mondonge, tous originaires de cette province, se sont réjouis du don fait à leurs frères et sœurs de terroir, car devant booster non seulement les mouvements des personnes, mais surtout les activités d’importation et d’exportation des produits agricoles comme manufacturés entre les deux rives du fleuve Congo, entre la République Centrafricaine et la République Démocratique du Congo.

Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •