Barrage de la Renaissance : avancées notables

0
86

L’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan viennent de franchir un pas décisif dans le règlement pacifique du conflit qui les oppose, depuis une dizaine d’années, autour du partage des eaux du Nil, avec comme casus belli le « Barrage de la Renaissance » en construction en amont de ce fleuve. Alors que l’Egypte et le Soudan redoutent des perturbations du débit de ce cours qui pourraient se révéler fatales pour leur agriculture, leur élevage et leur pêche, l’Ethiopie quant à elle considère l’arrêt des travaux comme suicidaire pour son économie.

Le dialogue entre parties, en veilleuse depuis plusieurs années, avec risque de glissement vers un conflit armé, a été relancé par Félix Antoine Tshisekedi, Président de la République Démocratique du Congo et en exercice de l’Union Africaine. Grâce à ses bons offices, les « frères ennemis » se sont retrouvés autour d’une même table, du 4  au 6 avril 2021, à Kinshasa.

Même S’il reste encore plusieurs étapes à parcourir pour parvenir à un consensus, on laisse entendre que les négociations tripartites de Kinshasa ont planté le décor de la résolution pacifique du différend. Bien que le communiqué conjoint adopté à l’issue du dialogue de la capitale congolais n’ait pas donné les détails des points de convergence et de divergence, les acquis restent positifs dans l’ensemble.

COMMUNIQUÉ CONJOINT DE LA RÉUNION

MINISTÉRIELLE SUR LE GRAND BARRAGE DE

LA RENAISSANCE ÉTHIOPIENNE ( GERD)

A l’initiative de Son Excellence le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la république démocratique du Congo, en sa qualité de Président de l’Union Africaine ( UA), une réunion ministérielle a été convoquée à Kinshasa du 4 au 6 avril 2021 sur le Grand Barrage de la Renaissance Éthiopienne ( GERD).

La réunion visait à poursuivre les pourparlers tripartites entre la République Arabe d’Egypte, la République Fédérale Démocratique d’Ethiopie et la république du Soudan.

La réunion a été officiellement ouverte par le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, président de la RDC et président de l’Union Africaine.

Les travaux ont été conduits par Mme Marie Tumba Nzenza, Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Étrangères de la RDC.

La réunion a vu la participation de l’honorable Sameh Hassan Shoukry , ministre des affaires étrangères de la république arabe d’Egypte, de l’Honorable Demeke Mekonnen, vice premier ministre et ministre des Affaires Etrangères de la République  Fédérale Démocratique d’Ethiopie  et de l’honorable  Mariam Assadiq al Mahadi, ministre des Affaires Etrangères du Soudan.

Son Excellence l’ambassadeur Bankole Adeoye , Commissaire de l’Union Africaine aux ffaires politiques, paix et sécurité a également participé à la réunion et il a représenté le président de la Commission de l’Union Africaine ,Son Excellence Moussa  Faki Mahamat .

Les participants ont exprimé leur profonde gratitude au leadership de Son Excellence Monsieur Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République démocratique du Congo et ils ont remercié le peuple congolais pour son hospitalité.

Fait à Kinshasa, au Blazon Fleuve Congo Hôtel

le 6 avril 2021.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •