Bahati Lukwebo s’engage à soutenir l’INPP

0
48

 

Le ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale (ETPS), Modeste Bahati Lukwebo,s’est engagé, lundi 28 mai 2012, solennellement au nom du gouvernement  à soutenir l’Institut national de préparation professionnelle (INPP), dans sa noble mission d’encadrer la jeunesse, de développer les compétences et, surtout, de renforcer des capacités. 
Deux temps forts ont marqué la visite du numéro un Congolais de l’Emploi dans cet établissement public, à savoir la visite guidée des ateliers de l’INPP et la réception d’un lot important des équipements offerts à cette institution par la JICA. 
. Sous la conduite de l’Adg Maurice Tshikuya Kayembe, le ministre de l’ETPS  s’est rendu respectivement aux ateliers Electronique, Electricité, Mécanique, Froid et Climatisation, Construction et Génie Civil, Coupe et Couture, Esthétique et Coiffure, Plomberie, Energie Renouvelable et photovoltaïque…
 
  Au terme de sa visite guidée riche en enseignements, l’hôte de marque n’a pas caché sa satisfaction. Il s’est dit très impressionné par la qualité du travail abattu par la direction générale de cette  institution, la qualité des formateurs, ainsi que la qualité de la formation. Le ministre de l’ETPS a affirmé que l’INPP est sur la voie de la matérialisation de la vision de la révolution de la modernité initiée par le Chef de l’Etat. Or il n’y a pas de modernité sans une main d’œuvre qualifiée. Et la qualité du travail de l’INPP dans le cadre du  développement des  compétences des jeunes demeure, sans conteste, un facteur indispensable pour accompagner le développement de la RDC. 
Raison pour laquelle, Modeste Bahati s’est engagé solennellement, devant Dieu et  devant les hommes, à plaider pour que le gouvernement puisse soutenir, mieux dégage des moyens nécessaires en faveur de l’INPP, afin qu’il puisse mieux accomplir sa mission salvatrice de développement des compétences des jeunes et de la remise à niveau des travailleurs d’entreprises de la RDC. Pour Bahati Lukwebo, le gouvernement doit appuyer l’INPP qui n’est pas seulement l’affaire des partenaires dont la JICA 
 
Deux tonnes d’équipements de la JICA et une aide de 23 millions USD du gouvernement japonais
Dans le cadre du « Projet de renforcement des capacités des formateurs de l’INPP », l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a remis officiellement au ministre de l’Emploi, Travail et Prévoyance Sociale deux tonnes d’équipements d’une valeur de 800.000 USD. Ce lot d’équipements, a précisé le représentant résident de la JICA, Eiro Yonesaki, dans son mot de circonstance, ne représente qu’une partie, car d’autres «équipements sont en voie d’expédition à partir du Japon et devraient arriver au plus tard au mois de septembre 2012 ». 
Pour Eiro Yonesaki, ces équipements ont été acquis pour trois composantes, à savoir : le « Troncs Commun », l’Automobile, ainsi que le froid et la Climatisation. L’envoi à court terme des experts japonais auprès de l’INPP/Kinshasa va permettre la mise en œuvre des modules de formation pour ces trois composantes. Pour la composante « Tronc Commun », huit modules de formation spécialisés ont été ciblés et retenus. Notamment : le dessin industriel, l’électricité, l’électronique, la thermodymanique, l’ajustage, la soudure, l’organisation du travail et l’informatique.
En outre, dans le cadre de l’aide financière non remboursable du Japon, le représentant résident de la JICA en RDC a annoncé que le Conseil des ministres japonais vient d’approuver un montant de 23 millions de dollars américains pour le financement du projet intitulé : «Projet d’aménagement de la Direction provinciale de l’INPP/Kinshasa ». 
Réagissant à chaud aux propos du représentant résident de la JICA, l’Administrateur directeur général de l’INPP, Maurice Tshikuya Kayembe, s’est réjoui de la concrétisation du projet de la modernisation de sa direction provinciale de Kinshasa. « Le rêve devient réalité », a-t-il lâché, avant de poursuivre : « La coopération japonaise est une coopération modèle. Avec l’acquisition de ce lot d’équipements, les formateurs des formateurs de l’INPP n’iront plus au Sénégal»
 
Michel  LUKA
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*