Bahati annonce le lancement du marché international à Kinshasa

0
212

Modeste-BahatiLe ministre de l’Economie Nationale, Modeste Bahati Lukwebo, a procédé à l’ouverture des concertations secteur Public-secteur privé le lundi 23 février 2015 au Cercle de Kinshasa. Cette cérémonie a été marquée par la présence du Secrétaire exécutif du Cadre de Concertation Economique(CPCE), Marcel Mulumba Kenga, du conseiller à la Primature chargé des questions du secteur agricole, d’experts du secteur privé, de la société civile, et des délégués du gouvernement.

Les travaux de ces concertations, prévus pour 5 jours, porteront sur 83 sujets à traiter en ateliers et en plénières, lesquels se rapportent à tous les segments du secteur économique.

Dans son allocution de circonstance, le ministre de l’Economie a rappelé qu’en créant le cadre permanant de Concertation Economique par le Décret du 23 février 2001, le chef de l’Etat visait la mise en place d’une plateforme de dialogue constructif, d’échanges de vues et d’analyse des problèmes économiques et sociaux du pays, dans le but de formuler des résolutions sous forme de propositions de décisions, à soumettre au gouvernement.

Bahati a indiqué que ce rapprochement s’est avéré bénéfique, car c’est au cours de différentes concertations que plusieurs problèmes touchant à l’amélioration du climat des affaires et à l’encouragement des investissements en RDC, sont en train de trouver des solutions.

Il  a souligné que plusieurs sujets relatifs à la législation fiscale, au régime fiscal, à l’énergie, à la communication, au transport aérien, au transport routier et maritime, à l’agriculture, à l’industrialisation, à l’assurance et à la prévoyance sociale ont été examinés.

Le ministre de l’Economie nationale s’est inspiré du discours prononcé par le Chef de l’Etat le 15 décembre 2014 pour insister sur son souci de voir les secteurs public et privé s’engager dans un dialogue fructueux au sein du CPCE, en vue d’améliorer le climat des affaires et promouvoir un partenariat public –privé gagnant-gagnant.

Ce membre du gouvernement a fait savoir que grâce à l’implication personnelle du Premier ministre, chef du gouvernement, un programme d’implantation du CPCE dans 9 provinces est en chantier.

Tout en faisant remarquer que toutes ces activités exigent le ferme engagement de différentes composantes du CPCE pour qu’un budget conséquent soit mis à sa disposition pour organiser les ateliers d’évaluation, Bahati a lancé un appel au secteur privé afin qu’il puisse apporter sa contribution au budget de cette structure pour lui fournir les moyens nécessaires pour sa performance.
Il a exhorté les experts qui prennent part à ces concertations de formuler des solutions pratiques allant jusqu’à l’élaboration des projets alternatifs s’il s’agit de la modification d’un texte donné.

Le ministre de l’Economie a annoncé qu’au cours de ces concertations, les experts de la Primature édifieront les partenaires du secteur privé et de la societé civile sur le parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo et le « Marché international de Kinshasa/Maluku », qui va être lancé sous peu.

A ce sujet, le conseiller à la Primature chargé des questions du secteur agricole a fait un exposé à l’intention des opérateurs économiques sur les opportunités d’investissement  offertes par le parc agro-industriel de Bukanga-Lonzo. Il a fait remarquer que le « Marché international de Kinshasa » en gestation, sera essentiellement inondé par des produits provenant de Bukanga-Lonzo, en vue de lutter contre la sous- alimentation et réduire l’importation des produits alimentaires en territoire congolais.
ERIC WEMBA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •