Au Mémorial du génocide rwandais, le Président Félix Tshisekedi évoque les millions des morts en RDC

0
300

C’est un message fort que le Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi, a lancé lundi, à partir de Kigali, à l’Afrique et au monde.

Lors de sa visite hier au Mémorial du génocide contre les Tutsis, le président congolais a utilisé des termes non équivoques pour condamner la barbarie humaine qui avait plongé le Rwanda dans un intolérable bain de sang en avril 1994.

            «Une horreur inacceptable » a souligné le numéro un congolais qui a, par la même occasion, rappelé le lourd tribut payé par la République Démocratique du Congo. « Plusieurs millions de morts » enregistrés dans notre pays, sans compter le pillage de nos ressources minérales, ainsi que la vaste destruction de nos structures économiques, de notre faune et de notre flore !

            Face à cette hécatombe Félix-Antoine Tshisekedi a délivré le seul message qui convenait : « Plus jamais ça ». Très offensif sur ce terrain, le président congolais s’est tourné vers l’Afrique et lui a demandé de « rejeter définitivement ces pratiques » et, surtout, de « mettre hors d’état de nuire  tout individu ou groupes d’individus qui véhiculent une propagande de la haine de l’autre ». Une recommandation qui rappelle aux Congolais qu’il y a encore du travail à faire sur notre territoire, où certains apprentis-sorciers ont tenté, il y a peu, de rallumer la haine interethnique.

            L’avenir du Congo est un énorme chantier qui nécessite la mise en commun des efforts de tous ses fils et toutes ses filles. Ceux qui pensent que l’accès au pouvoir passe par l’embrasement du pays doivent être combattus par tous avec la dernière énergie. 

Le message du Chef de l’Etat

            Le génocide est un drame et une horreur inacceptable. Nous devons tous le condamner et prendre l’engagement de ne plus  jamais accepter cela, où que ça se passe dans le monde.

            Les effets collatéraux de ces horreurs n’ont pas épargné mon pays qui a aussi subi des millions de pertes en vies humaines.

             L’Afrique doit définitivement rejeter ces pratiques, en mettant immédiatement hors d’état de nuire, tout individu ou groupes d’individus qui véhiculent une propagande de la haine de l’autre.

Kigali, le 25 mars 2019  

Félix TSHISEKEDI

PR. RD CONGO

  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •