Assemblée provinciale de Kinshasa : adoption d’un Plan directeur des transports urbains

0
308

L’Assemblée provinciale de Kinshasa a adopté, le mardi 30 juillet 2019, le Plan Directeur des Transports de la ville de Kinshasa (PDTK). C’était à la suite de la demande formulée à la fois par l’Ambassade du Japon, dans le cadre de la coopération avec le gouvernement congolais, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi.

            A en croire, le président de ce parlement provincial, Godefroid Mpoyi Kadima, l’avenue de l’université sera élargie  sur financement de la coopération japonaise, via la JICA, à condition que le projet soit adopté par voie de l’Edit de l’APK, et envoyé au gouvernement nippon avant le 1 août 2019 pour le décaissement des fonds. A ce stade, cette conditionnalité a été remplie. 

            C’est le ministre provincial des Infrastructures, Travaux publics et Constructions, Tshitenga Kabuya Thierry, accompagné de ses collègues des Transports, Mbokoso, et Charles Mbutamuntu en charge des Relations avec les institutions et Porte-parole du gouvernement, qui a fait l’économie du projet d’Edit soumis à l’examen et à l’adoption des élus de Kinshasa.

            L’émissaire du gouverneur Gentiny Ngobila est porteur de l’Edit proposé par l’Exécutif provincial qui est débattu dès l’ouverture de la session extraordinaire de manière à l’adopter au plus tard ce mardi le 30 juillet 2019. Certes, les élus de Kinshasa travaillent d’arrache-pied pour respecter le deadline leur exiger par le gouvernement nippon, afin d’arracher le marché en vue.

            Dans son économie, Thierry Tshitenga a évoqué 8 axes qui portent sur plusieurs aspects, à savoir le projet routier, le projet d’amélioration des chemins de fer, le projet de sécurité routière, le projet de transport fluvial, le projet de gestion pour assurer la fluidité et l’amélioration des parkings, le projet des bus para-transit.  Cela s’inscrit dans la foulée des lignes programmées pour assurer le transport des personnes et des biens sur de longues distances, soit par les voies ferrée, fluviale ou routière, bien étudiées en amont par les experts. D’ores et déjà la commission mixte Politique, administration et justice (PAJ) est associée à la commission Aménagement du territoire pour aller vite dans le travail. Au cours des interventions, les députés ont déploré le fait que l’Exécutif provincial les a pris à pied levé pour l’examen et l’adoption de cet ambitieux projet, qui vise la transformation de la ville de Kinshasa en une métropole au transport fluide. 

Jean-René Ekofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •