Assemblée Nationale : Fayulu suspend sa participation

0
471

Suite au refus de la Majorité Présidentielle d’appliquer l’Accord de la Saint Sylvestre, tel que conclu entre parties signataires, le député national Martin Fayulu a décidé de ne plus siéger à l’Assemblée nationale. Il a fait cette annonce devant des étudiants réunis à la paroisse Notre de Dame de Fatima, à Kinshasa/Gombe, dans le cadre d’une matinée politique qu’il a animée le vendredi 27 avril à 2017.

Cet élu du peuple a rappelé que toutes les institutions de la
République sont devenues illégitimes.

Il a dénoncé le fait que le compromis politique du 31 décembre 2016, devenu la seule source de légitimité en République Démocratique du Congo, soit bafoué comme un chiffon par la majorité au pouvoir.

Selon le président de l’ECIDé, le président Kabila et sa famille politique ont opéré un passage en force, en faisant signer l’Arrangement Particulier de l’Accord du 31 décembre 2016 au Palais du peuple devant les présidents des deux chambres d‘un Parlement devenu
illégitime.

Confirmant sa candidature à la prochaine élection présidentielle, Martin Fayulu a également entretenu les étudiants sur la vision, la mission et les valeurs de son parti politique, Engagement pour la Citoyenneté et le Développement. Il a fait savoir qu’à l’ECIDé, on
croit fermement que tout Congolais doit participer activement à l’édification d’une société congolaise à la dimension de la position géostratégique et des ressources naturelles dont Dieu a gratifiées la République Démocratique du Congo. Fayulu a souligné que pour bâtir une
société avec des valeurs solides et un développement durable, les Congolais doivent agir pour l’intérêt général et s’interdire des
pratiques contraires à la morale, telle que la corruption, la
concussion, le népotisme, le tribalisme, le clientélisme, etc.
Pour que triomphe une citoyenneté toujours plus exigeante, l’ECIDé
entreprend, au travers des activités comme des conférences, une vaste
campagne de sensibilisation en direction de différentes couches de la
population, afin que le peuple congolais soit conscient de sa
citoyenneté car seul un citoyen conscient de ses droits et devoirs est
à même de donner vie à ce patrimoine commun qu’est la RDC.
Il a également déploré le fait que l’ordre constitutionnel de la RDC
est pris en otage par le pouvoir en place. « L’impasse créée par ce
désordre constitue un frein à l’opérationnalisation de la triptyque
vision, mission et valeurs de notre parti », a –t-il ajouté. Tout en
invitant les Congolais à ne pas perdre espoir, Fayulu a promis de
présenter le programme de son parti pour bâtir un Congo prospère
Eric Wemba

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •