Assemblée nationale : 485 députés validés à titre provisoire

0
223

La plénière d’hier mercredi 13 février 2019 à l’Assemblée Nationale était consacrée à la validation des mandats des députés nationaux, conformément aux résultats provisoires proclamés le mercredi 09 janvier.

Après l’audition du rapport de 26 commissions mises sur pied il y a une semaine pour étudier les dossiers par province, la plénière a procédé à la validation des mandats de 485 députés nationaux.

Cependant, cette reconnaissance provisoire ne suffit pas. Les députés provisoirement revêtus du statut de membres de la chambre basse du Parlement devront attendre l’étape décisive de la Cour Constitutionnelle pour être confirmés définitivement.

 On rappelle que lors des législatures de 2006 et 2011, plusieurs députés nationaux avaient été invalidés par la Cour Suprême de Justice, qui faisait office de Cour Constitutionnelle, pour fraudes électorales et erreurs de compilation des résultats.

Signalons que les audiences en rapport avec le contentieux électoral pour les législatives du 30 décembre 2018 ont déjà  démarré à la Cour Constitutionnelle.

L’autre fait marquant de la législature en cours est la présence, au sein de l’hémicycle de Lingwala, des élus qui en sont à leur troisième mandat consécutif au sein de cette institution (2006, 2011,2018). Il s’agit de Delly Sesanga, Jean-Claude Vuemba, Aubin Minaku, Christophe Lutundula, Evariste Boshab, Adolphe Lumanu, André Claudel Lubaya, Baudouin Mayo, etc. La liste n’est pas exhaustive.

L’ancien speaker de l’Assemblée nationale de 2006 à 2009, Vital Kamerhe, un des députés le mieux élu de l’actuelle législature, a signé son retour à l’hémicycle. Mais avec ses nouvelles charges de Directeur de cabinet du Président de la République, il est presque certain qu’il va laisser son siège à son suppléant, dès que sera installé le bureau définitif de l’Assemblée nationale et qu’il sera appelé à se déterminer.

            Certains ministres encore en fonctions, notamment José Makila (Transports et Voies de Communications), Lambert Mende (Communication et Médias), Ingele Ifoto (Energie), Joseph Kokoniangi (Urbanisme et Habitat), Joseph Kapika (Economie Nationale) … ont fait valider leurs mandats comme député national et se trouvent en situation de cumul jusqu’à ce que va intervenir l’heure de l’option définitive.

            Plusieurs gouverneurs de provinces se trouvent dans le même cas (André Kimbuta, Alphonse Ngoy Kasanji), Julien Paluku)… et certains ambassadeurs (Charles Okoto/Chine). Eric Wemba

  • 6
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •