Apukin : élection du nouveau comité exécutif fixé en juillet prochain

0
67

L’Association des Professeur de l’Université de Kinshasa s’est réunie, le samedi 25 avril 2015 au département de polytechnique pour faire l’état des lieux. Cette rencontre était présidée par le professeur Kitombole Tshovu, son responsable n°1.

 

Deux questions étaient inscrites à l’ordre du jour, notamment l’élection du nouveau comité exécutif, d’autant, plus que le mandat de l’actuel comité exécutif touche à sa fin et l’analyse de la démarche relative aux arriérés de leurs primes de fonction de professeurs, aux crédits- véhicules.

Après échanges à huis clos, le professeur Charles Mbadu Kia Mangueni, secrétaire rapporteur de l’Apukin, a fait le compte rendu à la presse. Selui lui,  «un tour d’horizon complet des dossiers pendants a été fait. Pour  l’essentiel, l’on retiendra qu’en application de l’Arrêté  portant  notre personnalité juridique, les élections du nouveau Comité Exécutif auront lieu au mois de juillet prochain.

En ce qui concerne les réclamations sur nos arriérés, l’Assemblée des Professeurs a noté une  bonne  évolution du dossier.. ».

Rappelons que la prime réclamée par les professeurs est celle convenue lors le la signature du protocole d’accord entre l’Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa et le gouvernement. Ce protocole avait été signé en avril 2010.

A  l’époque, toutes les associations des professeurs, notamment l’Association des Professeurs de l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (API), l’Association des Professeur de l’Université Pédagogique  et autres étaient représentées par l’Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa.

Il sied de noter que c’est depuis l’année 2012 que l’APUKIN réclame le paiement des arriérés de la prime de fonction académique pour quatre mois dont avril, août et septembre 2011 ainsi que janvier 2013 pour aussi bien les bénéficiaires des véhicules que les non bénéficiaires. Au cours des différentes assemblées,  des décisions importantes avaient été prises afin de faire entendre leur voix auprès des décideurs, telles que celle du 06 décembre 2014 où, un ultimatum d’une semaine avait été retenu en vue du règlement définitif de ce litige. Le 13 décembre dernier, un deuxième ultimatum de trois semaines a été porté, soit du 13 décembre 2014 au 10 janvier 2015 et enfin un ultimatum d’un mois.

«Pour l’instant, l’unité au sein de l’Association mérite  d’être renforcée »,  a  déclaré le secrétaire rapporteur à la presse.

Dorcas NSOMUE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •