Après Lubumbashi, Kasumbalesa, Goma, Beni, Kalehe et Boma : le Chef de l’Etat ce mardi à Kisangani

0
252

Félix Antoine Tshisekedi, Chef de l’Etat, a inauguré, sans crier gare, le vendredi 12 avril 2019, par la ville de Lubumbashi, une tournée provinciale dont il est seul à maîtriser l’agenda. Car après Lubumbashi et Kasumbalesa dans le Haut Katanga, Goma et Beni dans le Nord-Kivu, Kalehe au Sud-Kivu, Boma au Kongo Central, il est annoncé pour ce mardi 23 avril 2019 à Kisangani, dans la province de la Tshopo.

            Officiellement, il se rend dans cette partie du pays pour remercier sa population pour le chaleureux accueil lui réservé lors de la campagne électorale pour la présidentielle, en décembre 2018 et avoir contribué à son élection dans les urnes, le 30 décembre de la même année.

            On croit savoir qu’il apporte aux Boyomais le message qu’il a déjà donné dans les contrées déjà visitées, à savoir celle de paix des cœurs et des esprits, la réconciliation nationale, la bonne gouvernance, le respect des droits humains, la chasse aux antivaleurs dont la corruption, la participation de toutes les forces vives à l’œuvre commune de reconstruction nationale.

            Dans le cadre de son programme d’urgence des 100 jours, le Président de la République ne va pas manquer d’inspecter les chantiers des infrastructures déjà pris en charge par l’Office des Routes, l’Office des Voiries et Drainages ou des firmes locales de génie civil. Il n’est pas impossible qu’il puisse donner le coup d’envoi des projets en veilleuse à Kisangani même ou dans d’autres contrées de la province de la Tshopo.

            Le dossier des remous que connaît, depuis la fin de l’année dernière, l’Université de Kinshasa, où des camps rivaux se sont formés au niveau tant des étudiants que du corps professoral, pourrait s’inviter sur la table du Chef de l’Etat, d’autant qu’en marge de ce climat de haine tribalo-ethnique, le sang a déjà coulé à plusieurs reprises.

Réputée « troisième poumon économique » de la République, aujourd’hui en perte de vitesse, la ville de Kisangani a besoin d’être reconnectée avec Bumba, Lisala, Mbandaka et Kinshasa par voie fluviale, Ubundu par voie ferroviaire, Isiro, Bunia et Beni ou Lubutu par voie routière, sans oublier la voie aérienne avec Kisangani, Goma et Lubumbashi.

            Sauf imprévu, Félix Antoine Tshisekedi devrait revenir dans la capitale le mercredi 24 avril 2019.

Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •