Après l’investiture de Félix Tshisekedi : les priorités du Kasai Central

0
345

Après le phénomène Kamuina-Nsapu, qui avait endeuillé les populations
des provinces du grand Kasai en 2017 et 2018, plusieurs défis sont à
relever dans la province du Kasai Central. Lors d’un point de presse
tenu hier mercredi 30 janvier 2019 à l’hôtel Africana Palace, dans la
commune de Linguala, des leaders de la société civile du Kasai Central
ont évoqué notamment les défis sécuritaires, énergétiques (eau potable
et électricité), des infrastructures routières qui, d’après eux,
devraient constituer des priorités pour Félix Tshisekedi
Dans leur message de félicitations au nouveau Chef de l’Etat, les
notables et acteurs de la société civile lui demandent de combattre la
misère qui frappe la population de cette partie du pays, l’un des
fiefs naturels de son parti, l’UDPS. Ils ont évoqué, dans la foulée,
l’impératif de la relance des travaux de construction de la Centrale
Hydroélectrique de Katende. En attendant l’aboutissement de ce projet
qui attend d’être matérialisé depuis plusieurs années, la société
civile du Kasai Central demande au Chef de l’Etat de s’impliquer
personnellement pour la relance de la desserte en électricité dans la
ville de Kananga, à partir de la centrale hybride ( solaire et
thermique) ENERKAC (Energie du Kasai Central), qui avait réussi à
fournir l’électricité 24 heures sur 24, dans toute la ville pendant
une certaine période, d’après Emmanuel IzaKapu Kapu, président de la
société civile et Me Alain Lukusa, Secrétaire général d’Action Kasai
pour la Paix.
Au problème d’électricité s’ajoute la carence en eau potable.
Certaines personnes sont obligées de parcourir de longues distances à
pieds pour s’approvisionner en cette denrée de première nécessité. Les
forces vives du Kasai Central attendent une gestion du gouvernement
qui sera bientôt mis en place pour appuyer la Regideso.
La société civile appelle aussi le président Félix Tshisekedi à
penser à la réhabilitation des infrastructures de base, notamment
l’asphaltage de la route reliant la province de LUNDA NORTE d’Angola à
la province du Kasai Central pour permettre l’accroissement des
échanges commerciaux  entre les populations de ces deux provinces.
Elle plaide par la même occasion pour l’asphaltage de la route
nationale numéro 1 Tshikapa-Kananga-Mbujimayi, toujours pour la
facilitation les échanges commerciaux.
Murka

  • 18
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •