Appels à la haine tribalo-ethnique : Noël Tshiani porte plainte contre Muzito

0
321

A force de tirer maladroitement sur la fibre tribalo-ethnique, comme
ils le font depuis un certain temps, les leaders de la coalition Lamuka courent le risque de connaître des ennuis judiciaires, au pays
comme à l’extérieur. Au plan interne, une plainte vient d’être
formellement déposée au Parquet Général de la République à charge de
l’ancien Premier ministre, Adolphe Muzito, candidat invalidé à la
présidentielle. Son auteur n’est personne d’autre que Noël Tshiani, un
des candidats malheureux à l’élection présidentielle du 30 décembre
2019 qui a eu l’élégance de reconnaître sa défaite dans les urnes.
Selon les échos parvenus aux médias, ladite plainte a été déposée hier
lundi 2019. Comme chef d’accusation, le plaignant reproche à Adolphe
Muzito d’avoir tenu, lors dans sa dernière sortie sur T5 Monde, des
propos à caractère insurrectionnel. Il s’agit précisément des appels
aux actions de désobéissance civile (marches) pour créer l’insécurité
et l’instabilité politique, afin d’effrayer les investisseurs.
Selon Noël Tshiani, il s’agit là des « propos pathétiques,
irresponsables et indignes d’un leader politique ». D’où, de son point
vue, le Procureur Général de la République devrait ouvrir une
information judiciaire à charge de Muzito et, le cas échéant, engager
des poursuites judiciaires contre lui.
On rappelle qu’en temps, la Procureure de la CPI avait indiqué suivre
avec attention les faits et gestes des leaders politiques congolais,
avant, pendant et après les élections.

 Kimp

  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •