Antonov : l’image qui fait frémir !

0
465

C’est «Crime Russia», un site russe qui a diffusé l’image hier. Elle est terrible comme tout le monde peut le constater. On ignore les circonstances dans lesquelles cette photo présentée comme étant celle du crash de l’Antonov 72 disparu  a été prise et transmise au site qui l’a publiée.

Pour les observateurs, cette photo serait,  si elle venait à être confirmée par la suite des événements, serait un indice de survie de l’un des pilotes russes dont parle la rumeur à Kole, au Sankuru.

            Rien qu’à regarder cette image, on ne peut que frémir et s’imaginer le supplice qui a été celui de nos compatriotes décédés au front dans l’exercice de leurs fonctions. Ces hommes qui sont morts loin de leurs lieux de résidence, sans avoir eu une seule seconde pour dire au-revoir aux membres de leurs familles et à tous ceux qui leur sont proches  nous laissent l’image d’hommes attachés à la paix et la sécurité de la République Démocratique du Congo, pour laquelle le Président Félix Tshisekedi était en croisade dans le grand Kivu.

            Ceux qui suivent la démarche politique du Chef de l’Etat depuis de nombreuses années, ont reçu un choc particulier à la suite de la disparition de son chauffeur principal mieux connu sous le pseudonyme de «Maréchal». Un homme inoubliable par son aptitude à servir quelles que soient les circonstances et toujours prêt à s’exposer pour sauver son chef.

            Pendant des années, «Maréchal» a avalé quantité sur quantité de gaz lacrymogène. Il s’est exposé aux balles non létales comme létales pour protéger l’actuel Chef de l’Etat. Le voici désormais dans l’autre monde, loin de nos regards et de l’attention du Président de la République.

            Ainsi va la vie. Toujours prompte à nous arracher des être chers.  Toujours prête à nous plonger dans l’inquiétude et dans l’incertitude.

            Toutes nos condoléances aux familles des disparus et au Président de la République.

            Adieu chers frères disparus dans le crash !            Que la terre de nos ancêtres vous soit douce et légère.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •