Alain Lubamba verse 2.477 nouveaux membres

0
50

A l’issue d’un rassemblement populaire organisé par la Fondation Alain Lubamba (F.A.L.), le samedi 21 août 2010,  sur le terrain situé dans la clôture de l’Eglise catholique Sainte Famille, dans la commune de N’Djili, Alain Lubamba, président de cette Asbl, a versé d’un seul coup dans la Fédération du PPRD/Tshangu 2.477 fiches d’adhésion, avec photos et signatures. Dans son mot de circonstance, il a rappelé le vœu qu’il avait émis lors de son adhésion au PPRD il y a environ quatre mois. Il avait précisé qu’il ne venait pas croiser les bras, mais travailler. Il avait dit qu’il se déploierait  sans relâche à préparer le sacre  électoral de Joseph Kabila au premier tour de la présidentielle de 2011. Un pari qui avait paru audacieux pour certains observateurs, mais en peu de temps, le nouvel adhérent a su mettre tout le monde d’accord. Et aujourd’hui, nul ne doute de son vœu et surtout de sa détermination à le réaliser. 

          On se rappellera à cet effet qu’à la fin du mois de mai 2010, Alain Lubamba s’est lancé à la conquête du district de la Funa. Ce jour-là, le Parti présidentiel a consacré son adhésion officielle au sein de ses rangs. Mais une grande surprise attendait l’assistance. En une seule journée, le nouveau venu a atterri dans sa nouvelle formation politique avec des centaines d’adhérents. On assiste à une adhésion de proximité avec toutes les cellules de base de la F.A.L. de la Funa qui suivent allègrement son président dans le Parti présidentiel : au total près de 591 personnes ont effectué leur adhésion officielle ce jour-là. En se rappelant cette première adhésion populaire, la FAL explique que son président n’aime pas être un spectateur attentiste de dividendes mal calculés, mais il a plutôt le souci d’être un acteur qui fait son possible pour faire gagner son camp. 

Une nouvelle type d’adhésion pour la RD Congo : massive et populaire 

          Et jamais de mémoire de Congolais, soutient la FAL, on a assisté à un pareil acte d’engagement. La tradition politique du pays  nous a plutôt habitués à vivre au rythme d’un autre type d’adhésion : celui d’un individu ou d’une personnalité avec son état-major politique à la limite, effectuant leur adhésion au sein d’une formation politique. Une telle adhésion est de type élitiste contre laquelle Alain Lubamba a opposé celle des masses, de type  populaire. C’est ainsi que le samedi dernier à N’Djili, en remettant les fiches d’adhésion au Secrétaire  exécutif Fédéral du PPRD/Tshangu, sous les acclamations de la foule et des membres de la FAL venus nombreux à cette rencontre, Alain Lubamba a souligné qu’il mettait à ce jour à la disposition de  cette fédération 2.477 nouveaux militants, soit 49 cellules de base, conformément à la structuration du parti.

          En présentant les membres de sa  fondation qui le suivent dans son nouveau parti, il dit que parmi ces femmes et ces hommes qui adhèrent aujourd’hui au PPRD il y en a qui croyaient à l’action politique du Chef de l’Etat tout en observant comme de simples spectateurs. Il y a par contre d’autres qui ne croyaient pas du tout ni à cette action, ni à celle du PPRD, parti que le Président Joseph Kabila a initié, puisque tout simplement ces actions leur ont été mal présentées par l’opposition. Par des contacts de proximité que ses collaborateurs et lui-même Alain Lubamba ont initiés dans la Tshangu, ces membres sont maintenant convaincus non seulement d’embarquer dans le bateau PPRD, mais surtout de soutenir sans relâche la vision de son initiateur, Joseph Kabila Kabange. 

Un mot d’ordre catalyseur : « pas une parcelle sans PPRD » 

          C’est ici qu’Alain Lubamba a lancé un vibrant appel à tous les militants du PPRD en général et aux membres de la FAL en particulier pour que chacun se sente concerné et s’approprie la vision de développement du Président de la République pour la modernisation de notre pays et qui fera que la Rd Congo, comme l’ont voulu les Pères de l’Indépendance, soit plus beau qu’avant. Dans cette mobilisation, il s’est dit convaincu de l’urgente nécessité d’appliquer, comme un catalyseur, le mot d’ordre d’Evariste Boshab, secrétaire général du PPRD : « Pas une parcelle sans PPRD ». Pour lui, de tout  temps, le peuple congolais n’a jamais été bête pour refuser de développer son pays. Mais il lui manquait cruellement un leader comme, dit-il, Joseph Kabila, décidé à faire bénéficier à son peuple des fruits du sol et de son sous-sol pour un meilleur développement des infrastructures routières, immobilières, scolaires, académiques, hospitalières, scientifiques. Ce qu’il convient de nommer actuellement la politique des Cinq Chantiers.   

          Face à cette adhésion, le Secrétaire exécutif fédéral de la Tshangu s’est dit touché par cette action de la FAL et a promis de mettre tous les militants  au service du parti. La manifestation de samedi était ponctuée des danses traditionnelles, des saynètes et d’une compétition de « Nzango » entre les filles de la FAL et celles du PPRD/Tshangu qui s’est soldée par un nul. Une motion de soutien au Chef de l’Etat à l’occasion de cette adhésion massive a été aussi lue.

SAKAZ 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*