Agenda de la Transformation Agricole : l’IITA déterminée à mettre en œuvre la vision du chef de l’Etat

0
62

La République Démocratique du Congo est un pays qui compte environ 120 millions d’hectares des terres arabes. Grâce à cette superficie, le pays de Patrice Emeri Lumumba a la capacité de nourrir le continent africain. C’est pour cette raison que le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a fait du secteur de l’agriculture l’une de ses priorités. Pour le 1er citoyen de la RDC, l’agriculture est le socle du développement de son pays. Raison pour laquelle le gouvernement a mis sur pied un programme spécial pour booster ce secteur. Dénommé  ‘’Agenda de la Transformation Agricole (ATA-RDC)’’, ce programme a comme partenaire technique, l’Institut International d’Agriculture Tropicale (IITA ). Pour faire connaitre ledit programme ainsi que le travail qui sera exécuté, le gouvernement congolais par le biais du ministre de l’Agriculture, Désiré M’Zinga Birihanze  a animé une conférence de presse, hier jeudi 21 avril 2022, au cabinet avec la participation du directeur résident de l’IITA, Zoumana Bamba.

            Le ministre de tutelle a souligné que les actions menées dans le cadre des actions du programme ATA, ne sont profitables à l’ensemble de la population congolaise. Et, le choix porté sur l’IITA est justifié par le travail qu’il réalise quotidiennement en RDC, mais aussi dans plusieurs pays du continent. D’où la nécessité pour le ministère de l’Agriculture de présenter à la presse nationale et internationale le partenaire qu’il a choisi pour exécuté ce programme qui apportera un développement efficient et qualitatif dans les 145 territoires que compte la RDC.

            De son côté, le n°1 de l’IITA, Zoumana Bamba a salué la confiance que les autorités du pays font à son institution, avant de décortiquer les contours du programme ATA qui vise principalement à améliorer des efforts fournis dans le secteur agricole mais avec un coup de tonus extraordinaire, celui de prendre en  compte un grand nombre d’aspects en termes de chaines de valeurs des cultures vivrières et pérennes, mais aussi en termes d’infrastructures.

Particularité  de l’Agenda de la Transformation Agricole (ATA-RDC)

                 Il sied de noter que la première phase qui sera exécuté entre 2022-2023, s’articule autour des axes prioritaires permettant d’avoir un impact rapide à savoir la relance de la filière semencière des spéculations du manioc, maïs, riz, soja et haricot ainsi que le renforcement des capacités des régies agricoles mises en place par le Programme Volontariste Agricole (PVA) sous la coordination du ministère agriculture géré par l’entreprise (Bio Agronomic Business) (BAB). Ce renforcement de capacités vise l’amélioration de la production des spéculations ainsi que la production de manioc en farine de haute qualité.

            En effet, le programme ATA constitue le socle pour l’exécution du Projet de Développement des 145 territoires PDL-145T. On devra maximiser les efforts de plaidoyer et la promotion de la Farine Panifiable dans la boulangerie et la pâtisserie en RDC par la Cellule d’Appui au Programme d’Urgence Intégré de développement (CAPUIDC). Il va prendre en compte le projet de la gestion et de la lutte contre la striure brune financé par l’USAID pour le développement des variétés saines de manioc, tolérantes et résistantes à la maladie de la striure brune de manioc présente en RDC. Se focalisé aussi sur le Projet Intégré de Croissance Agricole dans les Grands-Lacs (PICAGL) financé par la banque mondiale, dont l’objectif est d’augmenter la productivité agricole dans la zone Est du pays qui a porté les stigmates des Guerres et d’améliorer l’intégration régionale agricole entre la RDC et le Burundi ; etc .

Une rencontre aux enjeux qualitatifs et efficients 

            Cette rencontre avec les professionnels des médias avait pour objectifs d’informer la presse nationale et internationale ainsi que la population congolaise via les médias sur le démarrage des activités de ATA-RDC et de différentes actions en cours et en attente devant être capitalisées dans ATA-RDC. Les conférenciers vont veiller à la promotion de la vision d’une agriculture Commerciale auprès de l’opinion publique ainsi qu’à l’intention des partenaires internationaux de développement en RDC mais aussi susciter l’intérêt auprès du secteur privé en vue d’investir dans le secteur agricole.

            Il sied de noter qu’en dehors de l’IITA dans ledit programme, il y aura l’intervention de ’Institut Africain de Leadership Agricole par son sigle anglais (AALI), qui  est une entité indépendante organisée en tant qu’organisation internationale dont le but est de donner une voix distinctement africaine pour accélérer la transformation agricole de l’Afrique en particulier, des dirigeants politiques. Dans le cadre de ATA-RDC, AALI intervient dans les activités des jeunes, les arrangements institutionnels et suivi-évaluation du programme en collaboration avec le Conseil de Veille Stratégique (CVS) de la Présidence.

Dorcas NSOMUE MPIA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •