Affaire Me Firmin Yangambi : l’autorisation préalable du Bâtonnier réclamée par la défense de Leta 

0
185

Accusé de tentative d’assassinat, Leta Mangasa n’a pas comparu devant le tribunal de grande instance de Kalamu,  siégeant en audience foraine à la prison de Makala, hier lundi 13 juillet 2015 dans l’affaire qui l’oppose à Me Firmin Yangambi. Et pour cause : l’ancien chef des services des renseignements s’est déclaré malade à travers une procuration dont une copie a été remise au tribunal par ses avocats. En plus de cette procuration, le conseil de Leta a soulevé une autre exception relative à l’autorisation préalable du Bâtonnier pouvant permettre aux avocats de Me Firmin Yangambi d’affronter la partie citée car ce dernier garde jusqu’à ce jour sa qualité d’avocat.

Cependant, la procuration de Leta a été remise en cause par le conseil de Firmin Yangambi qui a  émis des doutes quant à son authenticité. L’avocat de la partie citante a fait remarquer aux juges que la procédure légale exige la présence du prévenu lorsque le taux de la peine de l’infraction commise va au-delà de deux ans comme dans le cas sous examen. Toutefois, ils ont jugé fondé le préalable de la défense concernant l’autorisation du Bâtonnier. Quant au ministère public, il a demandé au tribunal d’ordonner la comparution illico presto.

Dans son jugement avant dire droit, le tribunal a décidé de renvoyer l’affaire à la huitaine pour permettre à Leta de se rétablir et aux avocats d’obtenir l’autorisation préalable du Bâtonnier. Il sied de rappeler que les deux frères ennemis sont détenus à Makala, l’un pour avoir été condamné à la peine de mort pour participation  à l’assassinat de feu L.D. Kabila et l’avocat et défenseur des droits de l’homme, pour avoir été mêlé à un complot contre la sécurité intérieure de l’Etat.

                        Eric WEMBA 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •